Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

122 - Tout savoir sur la protection sociale en Europe

29 Avril 2006, 22:15pm

Publié par GERARD

Le Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale

Depuis bientôt 50 ans, le CLEISS suit l'application des 2 règlements européens en matière de sécurité sociale et de retraite, des 2 décrets de coordination avec la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française ainsi que, à ce jour, des 32 conventions bilatérales conclues par la France avec de nombreux autres pays amis.

Le CLEISS :

* aide à la bonne application de ces textes, apporte son expertise aux nouvelles négociations françaises dans ces domaines,

* fait de l'intermédiation entre les institutions concernées - nationales et étrangères -, les particuliers et les entreprises,

* intervient dans le recouvrement et l'apurement des créances et dettes pour remboursement de dépenses de soins de santé entre les Etats participants,

* traduit les documents y relatifs en 26 langues,

* produit un rapport annuel et un Bulletin de liaison et d'information sur la question : rapport statistique annuel - Bulletin de Liaison et d'Information.

 

La page d'accueil du CLEISS se trouve ici :

http://www.cleiss.fr/index.html

Sa page "Infos pratiques", là (avec quelques Liens très utiles vers d'autres sites) :

http://www.cleiss.fr/infos/index.html

Sa riche page "Etudes et documentation" ici (avec accès au résumé des conventions bilatérales) :

http://www.cleiss.fr/infos/index.html

Ces diverses pages peuvent répondre à de nombreuses questions que peuvent se poser les expatriés, y compris les créatrices et créateurs en Europe et dans les Etats ayant signé des conventions bilatérales avec la France.

Bien à vous...

Voir les commentaires

121 - Quoi de neuf pour les créatrices et créateurs à l'étranger, depuis 2005 ?

28 Avril 2006, 23:56pm

Publié par GERARD

En 2005, une sénatrice interrogeait le gouvernement comme suit

"Monsieur le ministre, je souhaite attirer votre attention sur les difficultés que rencontrent les Français établis hors de France et créateurs d'entreprises à l'étranger.

Selon une étude publiée au mois de juin dernier par le Conseil économique et social, près de 250 000 Français ont créé leur propre entreprise à l'étranger. Passant au crible un échantillon significatif, cette étude met fin aux idées reçues selon lesquelles ces entreprises sont des restaurants ou des hôtels. En effet, si 8 % exercent leurs activités dans l'hôtellerie et la restauration, ils sont 14 % à travailler dans l'industrie, 12 % dans le commerce, 5 % dans la construction et 4 % dans les transports et la communication.

Le critère déterminant la création d'entreprises à l'étranger ne tient pas uniquement à des raisons fiscales ou à la législation du travail, mais tient plutôt à l'existence d'opportunités.

Constituant un véritable atout économique pour la France, la création d'entreprises à l'étranger relève très souvent pour ces Français d'un véritable parcours du combattant. Le manque d'informations et l'insuffisance d'appuis publics français en sont les principales raisons.

Aussi, ne serait-il pas envisageable d'inciter les chambres de commerce et d'industrie françaises à l'étranger, ainsi que les organisations professionnelles, à créer en leur sein un certain nombre de services ? On peut penser à une section des « créateurs à leur propre compte », à l'instauration d'une « cotisation créateur débutant » ou encore à la mise en place d'un « système de parrainage ».

Dans le même ordre d'idée, ne pourrait-on pas leur consacrer un prix annuel de la création française à l'étranger, comme cela se fait pour les créateurs en France ?

Ces entrepreneurs mériteraient d'être aidés davantage, car ils recourent souvent à la technologie française et concourent à produire des royalties pour les licences et produits français. Cette aide se justifierait d'autant plus qu'ils ont un effet indirect sur l'emploi en embauchant en moyenne 50 % de Français.

Parmi les recommandations du Conseil économique et social figure la reconnaissance de la notion d'« entreprise étrangère à capitaux français ». Il serait appréciable qu'elle bénéficie de tout ou partie des dispositifs offerts aux entreprises françaises et européennes, notamment de ceux de la loi du 1er août 2003 pour l'initiative économique.

Je vous demande donc, monsieur le ministre, les mesures que le Gouvernement compte prendre afin d'aider davantage les Français établis hors de France qui sont les ambassadeurs de notre technologie, de notre savoir-faire et qui participent à la prospérité économique de notre pays.

M. le président. La parole est à M. le ministre délégué.

M. Jean-François Copé, ministre délégué au budget et à la réforme budgétaire. Madame la sénatrice, comme vous avez raison ! S'il est bien un sujet qui nous engage, c'est la responsabilité qui est la nôtre dès lors qu'il s'agit de 2 millions de nos compatriotes. Ils ont fait le choix de s'établir hors de France, ils portent haut notre étendard et les valeurs de la République, ils sont les « têtes de pont » de notre économie, de notre influence culturelle, humaine, grâce à la richesse et à la diversité qui sont les leurs. Ils créent des entreprises, ils créent de l'emploi, ils créent du savoir. Tous ces éléments justifient notre engagement à leurs côtés, et je sais, madame la sénatrice, que, dans ce domaine, vous êtes tout particulièrement active.

Nombreux sont en effet les grands groupes ou les PME qui doivent leur développement commercial à l'étranger à la présence et à l'action de ces entreprises, qui sont les plus à même d'assurer la diffusion de biens et services made in France, selon la formule anglaise, qu'il faudrait un jour traduire !

Le Gouvernement a pris la mesure de l'importance de ce réseau et entend poursuivre une action déterminée pour l'aider dans son développement. Dans ce domaine, le ministère des finances est évidemment en première ligne.

C'est ainsi que j'ai défendu, en tant que ministre chargé du budget, une mesure du projet de loi de finances pour 2005 visant à créer un crédit d'impôt export pour faciliter l'internationalisation des PME.

Par ailleurs, le Gouvernement vient de décider l'extension d'une aide destinée à encourager la création et le développement de ces structures quand elles font la promotion de nos produits et services.

Concrètement - mon collègue François Loos suit le dossier de très près -, la COFACE, pour le compte de l'Etat, étendra à ces entrepreneurs établis à l'étranger le bénéfice de l'assurance prospection, qui est une procédure permettant de garantir les frais de prospection commerciale engagés par les entreprises françaises sur les marchés étrangers, notamment les frais qui n'ont pu être amortis par un niveau suffisant de ventes dans la zone garantie. C'est donc à la fois un soutien financier et une assurance contre la perte subie en cas d'échec commercial, dont jouissent 1 200 PME par an.

Les bénéficiaires du nouveau dispositif seront les entreprises établies dans un pays étranger gérées et détenues majoritairement par des Français immatriculés au consulat du pays d'établissement et qui auront un chiffre d'affaires de moins de 150 millions d'euros, plafond actuellement appliqué aux entreprises françaises pour la procédure d'assurance prospection. Toutes les activités seront éligibles à la garantie pourvu qu'elles puissent constituer effectivement un facteur de développement des exportations françaises.

Cette nouvelle procédure sera expérimentée dans les tout prochains mois dans trois pays d'Amérique du Sud : en Argentine, au Brésil et au Chili. Elle sera ensuite généralisée aux pays dans lesquels la procédure d'assurance prospection est agréée pour couvrir les risques d'assurances avec la sécurité juridique d'intervention de la COFACE.

Cette mesure permettra à nos entreprises en France et à l'étranger de mieux travailler ensemble à la conquête des marchés étrangers en créant un maillage commercial remarquable de l'« équipe France ».

Madame la sénatrice, notre détermination est totale, et je sais pouvoir compter sur votre engagement et sur votre vigilance de tous les instants afin que notre action se développe au service de notre économie et de nos compatriotes établis à l'étranger."

Cette intervention, fort justement inspirée de l'étude dont j'ai été le rapporteur (premier des mes Liens en haut à droite) m'avait échappée.

Je suis à la fois heureux de la retrouver aujourd'hui... et malheureux tout à la fois.

Heureux de l'intérêt portée par cette sénatrice aux créatrices et créateurs à l'étranger. Si je ne la cite pas explicitement, c'est tout simplement un juste retour des choses : il est quand même d'usage dans les assemblées parlementaires, lorsque l'on utilise une étude ou un rapport, de donner le nom de son rapporteur !

Malheureux tout autant car, en dehors de la mesure relative à la COFACE, toujours en test dans trois pays du Cône sud - comme déjà indiqué dans plusieurs articles de janvier sur ce bloc-notes - c'est toujours la seule mesure importante mise en oeuvre par le gouvernement parmi la cinquantaine de recommandations formulées dans cette étude, recommandations qui n'impliquent pratiquement aucune importante dépense budgétaire.

C'est fort dommage. Je le regrette.

A demain.


Voir les commentaires

120 - L'Etat en pointe dans la guerre économique ?

27 Avril 2006, 23:35pm

Publié par GERARD

"Le service public d'aide aux entreprises françaises à l'étranger : un "modèle" pour l'administration ?

Tel était le sous-titre de la Conférence organisée dans le cadre d'un projet éducatif collectif par des étudiants de l'Institut des Sciences politiques de la rue Saint-Guillaume.

Il s'agissait plus d'une "table-ronde" que d'une conférence. Au cours de celle-ci la parole, heureusement introduite et distribuée par Claude Fouquet, journaliste (Les Echos), a circulée de Michel Boivin - responsable des réseaux d'expertise et de veille internationales de la Direction générale du trésor et de la politique économique (DGTPE) - à Louis-Michel Morris - DG d'UBIFRANCE (qui regroupe diverses structures publiques antérieures : CFCE, ACTIM... d'appui au commerce extérieur) - en passant par Eric DAVID - numéro 2 de notre Mission économique (ME) à Berlin -, pour aller à ... (désolé, je n'ai pu noter son nom et sa fonction) - conseiller du commerce extérieur français (CCE) -.

Après quoi, Claude Fouquet a "titillé" trois chefs d'entreprises sur la qualité des services rendus par notre réseau français de veille économique : Irvin Payet - de la société Asterwind (bateaux de loisir et de compétition) -, Tristant Cotté de la société ABK6 (nouvelle marque de Cognac en plein développement à l'export) - et Laurent Gampel - de la société Altavia (communication au service de la vente) -.

Les interventions des uns et des autres n'ont pas manqué d'intéresser les étudiants de Sc. Po présents.

La mienne a consisté à souligner que les créatrices et créateurs à l'étranger, comme je le craignais, étaient anormalement absents du débat : aucun d'eux parmi les chefs d'entreprises-témoins, très faible présence dans la presse économique, peu d'intérêt porté par la DGTPE et ses ME à leur présence et à leur action à l'étranger, sous-représentation "énorme" au sien des CCE (en général et des créatrices en particulier)...

Et pourtant, ma conviction est que - pour peu qu'ils soient mobilisés pour apporter leur participation aux indispensables réseaux d'information et d'échanges mis en place par la DGTPE -, ils pourraient très largement contribuer à une meilleure et pertinente information de notre réseau public de veille stratégique et économique à l'étranger.

La graine semée germera-t-elle ?

Je le souhaite vivement.

Voir les commentaires

119 - Journaux d'expatriés en tous genres

26 Avril 2006, 22:01pm

Publié par GERARD

Des expatriés, créateurs ou non, tiennent un blog ou un journal

Sans classement particulier, je vous en présente quelques-uns ce soir.

Eslass Expat se présente comme le Journal des Alsaciens expatriés. Vous le trouverez ici :

http://www.cigogne.net/@Elsass-Expat-le-journal-des@.html

Des journaux ou blogs du Japon ensuite : "2 ou 3 choses que je sais du Japon", "We You", qui présente des blogs franco-japonais, un "Journal made in Tokyo", "Expat-Blog" déjà présenté et qui gère de nombreux fora dont celui-ci...

http://france-japon.net/blog/

http://remka.net/board/6_9_0.html

http://www.fgautron.com/weblog/

http://www.expat-blog.com/fr/annuaire/asie/japon/

Des journaux, sites ou blogs d'expatriés d'Amérique : "Only in San Fransisco" qui fournit de nombreux liens vers d'autres sites d'expatriés, "Pilote US", journal d'un passionné d'aviation aux USA", "Inside the USA", "La Liste... des trucs francophones à NY pour les expatriés français", "France Service", "Liens francophones" au Canada et "Citizen Vallee" le journal citoyen des francophones de la Silicon Valley...

http://www.expat-blog.com/fr/annuaire/asie/japon/

http://piloteus.journalintime.com/

http://insidetheusa.net/

http://www.laliste.org/

http://www.franceservice.com/

http://www.cvfa.ca/Liens_Francophones/liens_francophones.html

http://citizenvalley.org/

Des sites, blogs, journaux sur l'Asie : le très connu "Cap Asie", "Céline en Chine", "Mon journal de Chine", "Bonjour Taïlande", "Good Morning Thaïlande", la page "Implantation, expatriation, stages" de la Mission Economique en Chine, "Un blog par jour" qui sur la page ci-dessous s'ouvre sur la Chine aussi,

http://www.capasie.com/

http://celine-en-chine.over-blog.com/

http://chine.blogs.liberation.fr/pekin/2005/01/blog_en_vacance.html

http://bonjour-thailande.chiangmai-news.com/modules/news/

http://goodmorningthailand.blog.expedia.fr/archive/2006/01/18/bumrungrad-ou-la-medecine-5-etoiles.html

http://www.missioneco.org/chine/documents_new.asp?V=5_HTML_1076

http://inclassable.typepad.com/un_blog_par_jour/expatri/index.html

Quelques blogs, sites et journaux d'ailleurs : "Cedric Kalondki" sur le Congo "démocratique", "Le blog de Laurent et Juliette... à Lecce (Italie)", "Vivre et travailler en Suisse", "Mes terres saintes"...

http://cedric.uing.net/

http://loloieg.free.fr/blog/index.php

http://www.lerucher.com/dossiers/0902/travail4.asp?from=expatriation

http://mesterressaintes.hautetfort.com/mon_journal_en_terre_sainte/

Des journaux ou sites très spécialisés ou très ouverts : "Arborescience", "Journal du second-maître navigateur timonier Roget du service Pont", le très apprécié et déjà cité "Lepetitjournal.com", un "HitParade" des sites francophones et "Au coin des Mondes", forum très ouvert à l'étranger...

http://www.arborescience.fr/pub1/news/news_079.php

http://www.defense.gouv.fr/sites/marine/base/journal_du_second-maitre_navigateur_timonier_roget_du_service_pont

http://www.lepetitjournal.com/

http://recherche.hit-parade.com/general/recherche.asp?p7=expatrie&zone_recherche_submit=%C2%A0ok%C2%A0

http://au-coin-des-mondes.forumactif.com/index.htm

 

Je vous souhaite de bons moments avec les sites de votre choix...

 

Voir les commentaires

118 - Annuaire CHINE

25 Avril 2006, 22:11pm

Publié par GERARD

Nos sociétés amies en Chine...


 

 

 

Coordonnées

Adresse du site : http://www.gemperles.com

Coordonnées : http://www.gemperles.com/contact.asp

Pour nous connaître davantage : http://www.gemperles.com/about_us.asp

 

_________________________________________

 

 

 

 

 

Installé en Chine, à Shanghai depuis trois ans, notre compatriote

 a créé "Shanghai Vista" qui se consacre 
 au tourisme et voyage d'affaires à Shanghai et en Chine.  
 Il vise les particuliers et les professionnels et leur propose 
 une large gamme de services : réservation de vols, d'hôtels,  
 accueil personnalisé à l'aéroport, transferts, visites guidées,  
 visas, rendez-vous partenaires et clients chinois... et consulting. 
 Coordonnées 
 Adresse du site : http://www.shanghaivista.com/ 
 
 ___________________________________________










La deuxième...

Gemperles est un site de vente de bijoux authentiques en perles de culture d'eau douce et autres pierres de gemmes telles que le jade, le corail, la turquoise... en provenance directe des fermes perlières et autres grossistes de pierres semi précieuses. Nous fabriquons et proposons un vaste choix de colliers, bracelets, pendentifs, boucles d'oreilles, classées en collections variées. Nous servons aussi bien les particuliers comme les professionnels.

Voir les commentaires

117 - Et à Shangaï ou Canton ?

24 Avril 2006, 21:35pm

Publié par GERARD

De nombreux conseils et avis concernant Shangaï

C'est un autre site qui développe - grâce à un forum déjà fort nourri -, de nombreuses informations sur la vie à Shangaï.

Les "fils" de discussion y sont les suivants :

* Shanghaï pratique

* Le Lotus bleu (discussions libres)

* Shangaï au féminin

* Sortir, écouter, voir

* Shanghaï business club

* Questions administratives

* Travailler à Shanghaï

* Voyager en Chine, en Asie

* Etre parent à Shanghaï

* Wo Ting Bu Dong (pour les sinisants)

*** puis quelques rubriques de petites annonces.

C'est ici :

http://bonjourshanghai.superforum.fr/index.htm

 

Et voici le lien pour un autre portail inspiré par le précedent, créé par des compatriotes de Canton :

http://canton.supadezign.com/index.php?c=6&sid=cfe319fcf68020ce8ab7f0dee7d14b29

A peine l'ai-je parcouru que je tombe sur un troisième, celui d'un compatriote qui fait du conseil à la création d'entreprise en Chine :

http://www.top-china.fr/index.html

Très bonnes lectures.

Voir les commentaires

116 - Pas si facile de créer en Chine ?

23 Avril 2006, 20:19pm

Publié par GERARD

Un forum qui fournit bon nombre d'expériences vécues

J'ai déjà présenté ce forum, celui de la Maison des Français de l'Etranger (MFE). Mais il mérite de nouveaux détours car la partie échanges sur le vif se développe, y compris pour les créatrices et créateurs à l'étranger.

Voici son lien :

http://www.mfe.org/forums/login_user.asp?FID=167&TID=183642&M=Unsubscribe

A titre illustratif - qu'Alain et le forum MFE me pardonne cet emprunt ! - voici ce que dit ce créateur des difficultés qu'il rencontre :

"Je tenais à vous parler de l'entreprenariat en Chine. Je vis actuellement à Shanghai depuis l'année 2004 et en Chine depuis 2002. Vers cette période, j'ai crée ma propre petite entreprise spécialisée dans la fabrication et la vente de bijoux.

Contrairement aux idées reçues, la Chine n'est pas l'eldorado tant décrit par nos médias. La tâche est très ardue pour les petits entrepreneurs, même les gros. Y trouver du travail est encore plus difficile. La concurrence est très vivace et il n'est pas aisé de cerner le consommateur chinois. Je me souviendrai toujours d'un petite phrase d'un ami Shanghaiais, "la Chine n'est pas le pays ôù l'on gagne de l'argent rapidement, c'est le pays ou l'on en perd rapidement.

La Chine, le grand marché de demain avec ses 1.3 milliards d'individus... ce genre de phrase a jeté un pavé dans la mare française. Tous nos grands groupes et marques ont investi ce pays et s'y sont installés. Aucune entreprise n'est encore bénéficiaire pour la plupart. C'est certes une terre d'avenir et pleine de promesses mais il faut savoir aussi comprendre et s'adapter aux phénomènes quotidiennement changeant de ce pays.

En ce qui me concerne, l'adaptation fut longue et je ne cesse d'apprendre, j'assimile la Chine à une course de fond plutôt que de vitesse. Ce pays en vaut tout de même le détour, Shanghai et la Chine sont fabuleux."

Arnaud a son propre site ici :
www.gemperles.com

Sur un autre fil de ce forum, deux étudiantes françaises recherchent pour leur mémoire à l'Université d'Helsinski des créateurs français en Finlande et Finlandais en France pour connaître leurs expériences (difficultés rencontrées, échecs ou succès, organismes qui ont aidés...).

Si voulez bien leur apporter votre appui, voici comment retrouver ce fil de discussion :

http://www.mfe.org/forums/forum_posts.asp?TID=183212&PN=1

A demain...

Voir les commentaires

115 - Une aide à la création à l'étranger qui ne coûterait rien

22 Avril 2006, 23:42pm

Publié par GERARD

Pourquoi ne pas s'inspirer de l'expérience de la Sarthe ?

Un grand journal du soir - pour reprendre une expression consacrée -, présentait il y a quelques jours l'expérience du Conseil général de la Sarthe qui, depuis 2002, finance un "congé à la création d'entreprise".

De quoi s'agit-il ?

"Cap création Sarthe", est une initiative lauréate en 2004 du concours national des "Initiatives de l'économie". Conduite par "Carrefour Entreprise Sarthe", association membre de "France Initiative Réseau" - quelle manie de tout mettre en forme anglaise ! - permet à un salarié muni d'un projet de création d'entreprise validé par un comité ad hoc, de percevoir 70 % de son salaire antérieur brut pendant 6 mois, puis 50 % pendant de nouveau 6 mois, pour lui donner le temps et quelques moyens en vue de créer sa propre affaire, à condition de rencontrer une fois par mois un équipe de conseillers et de s'engager à demeurer implanté dans la Sarthe pendant au moins 5 ans. Si, à l'issue de cette année, le projet n'a pas abouti, l'entreprise d'origine reprend le salarié à un poste et un salaire équivalents à ceux antérieurs.

En quoi cela pourrait-il concerner une Française ou un Français à l'étranger ?

On sait que la très grande majorité des créatrices et créateurs à l'étranger sont des compatriotes antérieurement salariés à l'étranger. En fin de contrat ou de chantier, s'ils veulent percevoir des indemnités de chômage... ils doivent rentrer en France !

Pour une "créatrice" ou un "créateur" dans l'âme - on sait aussi que c'est le cas de la majorité des créateurs à l'étranger -, c'est ridicule. Pour peu qu'ils aient su observer le milieu économique dans leur terre d'accueil, c'est bien là qu'ils peuvent le plus rapidement, "saisir une opportunité" et créer leur entreprise.

Alors, pourquoi ne pas leur permettre, pendant un an, de percevoir leurs allocations chômage sur place, leur assurant ainsi un minimum de revenus pendant un temps suffisant pour tester et monter leur projet ?

Si le garde-fou de l'approbation préalable de leur projet semblait nécessaire et si un soutien mensuel par un comité approprié était souhaitable, pourquoi ne pas confier à la Mission Economique (ME) locale - avec quelques chefs d'entreprise déjà installés, conseillers du commerce extérieur et quelques conseillers de la ME - le soin d'appuyer techniquement ces créateurs, les ASSEDIC assurant le versement des allocations ?

L'expérience sarthoise donne de modestes mais très bons résultats. Faut-il continuer à faire rentrer en France des créateurs potentiels, souvent futurs importateurs de technologies et produits français, pour qu'ils pointent régulièrement à la Maison pour l'Emploi ?

A bon entendeur...

 

  

 

Voir les commentaires

114 - Deux invitations au sujet des créatrices et créateurs

21 Avril 2006, 22:02pm

Publié par GERARD

Défendre et honorer les créatrices et créateurs

__________________

Information liminaire :

Le gouvernement vient de prolonger la date limite d'inscription pour le vote électronique à l'AFE au 2 mai. Pour prendre connaissance de l'arrêté, voir ici :

http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MAEF0610028A

_______________________________

Coup sur coup, je viens de recevoir deux invitations que j'ai plaisir à évoquer avec vous aujourd'hui.

La première provient d'un étudiant à Sciences Po. Voici en bref l'invitation qu'il m'adresse :

"Bonjour Monsieur,

Etudiant à Sciences Po Paris, j'ai par ailleurs une expérience en Mission Economique qui m'a conduit à lancer un projet de réflexion autour de l'action d'Ubifrance et des Missions Economiques. Ce projet doit déboucher sur une conférence qui aura lieu le 27 avril prochain à Sciences Po Paris et réunira des membres de la DGTPE, d'Ubifrance [...] ainsi que trois entrepreneurs. La conférence se déroulera en 3 parties : rapide exposé des intervenants, suivi d'un débat entre les membres de la tribune (animé par Claude Fouquet, journaliste aux Echos) puis d'une séance de questions/ réponses avec la salle.

Il s'agira d'évaluer l'efficacité ou non du dispositif public d'aide aux entreprises françaises à l'international et de déterminer quelles pourraient être les pistes de réforme de leurs actions. J'ai lu votre blog sur Internet et il me semble que certaines pistes que vous évoquez sont intéressantes.

Nous serions très heureux de vous compter parmi les participants même si nous avons bien conscience des délais serrés dans lequels vous parvient cette invitation."

Sauf événement imprévisible, je serai présent.

La deuxième est une invitation à participer au jury des demi-finales de la compétition nationale "SIFE France" le 2 juin prochain.

Je vous rappelle que "SIFE" = "Students in Free Enterprise" est une organisation créée en 1975 aux E-U d'Amérique qui regroupe plus de 2.000 universités et grandes écoles de 48 pays et dont le but est de "favoriser l'esprit d'entreprise et d'encourager un comportement socialement responsable auprès des étudiants de l'enseignement supérieur", notamment par l'organisation de compétitions nationales puis d'une compétition mondiale récompensant les étudiant SIFE qui mettent en oeuvre un "projet citoyen".

Un projet citoyen est défini comme un projet qui aide les autres à :

"comprendre le fonctionnement des marchés dans une économie mondialisée, améliorer leurs compétences personnelles clés de la réussite, identifier un besoin et créer un produit ou un service qui y répond et/ou améliorer les performances d'une entreprise existante, accroître leurs compétences en matière de finance pour atteindre l'indépendance financière, avoir le sens des responsabilités sociales et posséder les qualités éthiques nécessaires pour réussir à développer durablement une affaire".

Je m'y rendrai bien évidemment aussi.

Bien à vous.

Voir les commentaires

113 - Créer son entreprise dans l'océan indien

19 Avril 2006, 22:02pm

Publié par GERARD

Investir à Madagascar

 « Un nouveau site qui s'adresse à tous les investisseurs : créateurs d'entreprises, investisseurs potentiels, repreneurs d'entreprises, donc, tous ceux qui ont pour vocation de réaliser des affaires économiques à Madagascar et cela en toute sécurité. »

 C'est ainsi que Féride présente sont site que vous pouvez consulter ici :

 http://wmi.ifrance.com

  

En 9 rubriques très accessibles, ce site aborde les thèmes suivants : accueil, contact, garantie des investissements, structures juridiques, transport, investir à Fort-Dauphin, annonces commerciales, voyage d'affaire organisé, liens.

 

 

Intéressant !

A demain.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>