Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

255 - Des produits émergents !

29 Septembre 2006, 22:01pm

Publié par GERARD

De nouveaux produits d'avenir (?) ...

Parmi les moyens de "saisir une opportunité" pour créer son entreprise - ou en développer une nouvelle - figure la chasse aux produits (ou services) d'avenir.

Ils ne sont pas nécessairement "nouveaux", mais ils peuvent l'être. En effet, un produit ou service fort développé dans un pays donné, voire en déclin, peut devenir d'avenir dans un autre pays. Par ailleurs, un produit réellement nouveau peut détrôner un produit ancien.

Internet peut y aider.

C'est ainsi que, circulant sur la toile, j'apprends que Singapour et le Brésil viennent de passer des commandes à SIEPEL, le spécialiste français - un des six mondiaux - des "cages de Faraday".

Le site qui rapporte cette nouvelle est ici :

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=4676&title=SIEPEL,%20sp%C3%A9cialiste%20des%20cages%20de%20Faraday%20et%20des%20absorbants%20%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques,%20remporte%20deux%20contrats%20internationaux

Poursuivant ma recherche, je me rends sur le site des "Bulletins électroniques" et effectue une recherche sur les "cages de Faraday"... et voilà que j'apprends qu'un nouveau béton pourrait remplacer à terme ces fameuses cages anti-interception !

Un lien vers l'article en question se trouve ici :

http://www.bulletins-electroniques.com/cgi/htsearch

Parenthèse : le site ci-dessus qui nécessitait une inscription auparavant est désormais totalement librement consultable. Je vous en avais déjà parlé. Il mérite d'y revenir régulièrement car son objet est la "veille tevhnologique".

Vous pouvez le faire en cliquant ici et là, mais aussi en utilisant le moteur de recherche interne.

Un bon endroit pour identifier les produits du futur...

http://www.bulletins-electroniques.com/cgi/htsearch

Je vous en souhaite bon usage.

Voir les commentaires

254 - Retour sur la CHINE

28 Septembre 2006, 22:03pm

Publié par GERARD

Quatre sites à fréquenter, si "créer en Chine" vous intéresse...

En premier lieu, celui-ci :

http://www.newswire.ca/en/releases/archive/July2006/18/c7613.html

La page que vous découvrirez commente un article de monsieur Warren Jestin, économiste en chef de la Banque canadienne Scotia relatif à l'économie chinoise.

Vous pourrez alors continuer avec le site du Quotidien du Peuple à cette page qui commente une étude de la Banque mondiale concluant que le défi majeur des entreprises chinoises à l'étranger est le "conflit culturel".

Ce site se trouve là :

http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/4602335.html

Dès lors, pourquoi ne pas envisager de fournir en Chine des conseils en cette matière si vous en avez les compétences et l'expérience ?

Allez donc ensuite sur le site "Chine-Information" qui veut vous convaincre qu'apprendre le Chinois aujourd'hui n'est certainement pas perdre son temps.

Cela se passe là :

http://www.chine-informations.com/mods/news/pourquoi-apprendre-chinois_4979.html

Enfin, terminez avec "CRI-Online", le site de Radio Chine International...

L'article sélectionné parle également de l'apprentissage de la langue chinoise. Vous y trouverez 65 leçons de chinois, pour vous faire une idée. Mais aussi des liens avec les émissions de cette radio internationale... y compris les concerts. Attention, le temps de chargement est long...

Bonne lecture, bonne écoute.

Amicalement.

 

 

 

Voir les commentaires

253 - Les atouts, pour un pays comme l'ALGERIE, de ses ressortissants à l'étranger !

27 Septembre 2006, 22:49pm

Publié par GERARD

L'article est long, mais son auteur, avec le concours du président de l'Association algérienne de transfert de technologie, cerne les nombreuses utilités, pour un pays, de ses ressortissants à l'étranger...

Inutile d'en tenter un résumé. Autant que chacun se rapporte à la source, un article de monsieur Ahmed Mahieddine - de "Le Jour d'Agérie" - repris par le site "Algérie-Monde".

Vous le trouverez ici :

http://www.algerie-monde.com/actualite/article1197.html

Ce site mérite d'ailleurs une visite plus complète en raison de ses nombreuses pages relatives à l'Algérie - et notamment de magnifiques photos d'Oran, de Constantine, de Tlemcen, d'Alger, de Béjaïa, Tizi-Ouzou, Annaba ou du Mzab -, à sa culture, à son tourisme, aux services qu'il offre ou à son forum.

Bonne lecture aux créatrices et créateurs à l'étranger qui s'intéressent à l'Algérie ou y sont nés.

A demain.

Voir les commentaires

252 - Les projets des équipes finalistes SIFE 2006

26 Septembre 2006, 23:06pm

Publié par GERARD

Leurs prestations sont en ligne...

Cela me facilite bien les choses puisque vous pouvez visionner les prestations en finale de équipes de Chine, des Etats-Unis, d'Inde et de Malaisie.

 

Cela se passe ici :

http://pdcproductions.com/SIFE06/sife06.htm

Il s'agit de courts métrages en direct. Chacun dure environ une heure au cours de laquelle, l'une ou l'autre des équipes finalistes présente son ou ses projets au Jury mondial.

Je vous en souhaite une très excellente lecture.

A bientôt.

 

Voir les commentaires

251 - République TCHEQUE et FINLANDE s'intéressent à leur tour à l'étranger...

25 Septembre 2006, 22:02pm

Publié par GERARD

L'idée poursuit son chemin...

Pour la République tchèque, notons qu'elle tenait il y a quelques jours ses quatrièmes rencontres des Tchèques établis à l'étranger.

Voici ce qu'en dit le site http://www.radio.cz/fr/article/83391

"Comme il a été souligné dans les interventions de ce mercredi, chacun d'entre eux est l'ambassadeur de son pays d'origine et contribue à créer une image de celui-ci dans le pays d'accueil. En Belgique, c'est l'Association tchèque Beseda qui depuis déjà 100 ans réunit les originaires de Tchéquie. Anita Brezinova, sa vice- présidente, est arrivée en Belgique en tant que représentante de la firme Glaverbel. Un séjour de travail de 3 mois s'est prolongé voilà maintenant à 15 ans : elle est mariée à un Belge, mère de deux filles qui parlent français et flamand, car la famille est fixée dans la région flamande. A propos des activités de Beseda, elle a bien voulu nous dire :

 

 

 

« Nous réunissons tant les originaires francophones que ceux de la partie flamande, donc de toute la Belgique, ce qui pose parfois des problèmes, car il y a une barrière linguistique entre eux: les originaires fixés à Bruxelles ne vont que rarement à des manifestations organisées dans la région flamande, et vice-versa, les originaires des Flandres ne viennent pas à Bruxelles. Il y a, certes, la distance, mais je dirais que les deux parties ne sont toujours pas liées, comme il faudrait, l'une à l'autre. »

 

N'empêche que les activités sont nombreuses, y compris la parution d'un bulletin qui s'appelle Zpravodaj. Anita Brezinova :

 

 

 

« C'est un journal trimestriel sur la vie de notre communauté et nos manifestations : il y a des photos de nos rencontres fêtant la Saint-Nicolas, des barbecues organisées deux fois par an, des soirées auxquelles nous invitons la génération plus âgée d'originaires partis de Tchécoslovaquie lors de deux principales vagues d'exil : en 1948 et en 1968. Ces rencontres ont lieu au Centre tchèque à Bruxelles. Le noyau de notre association, c'est dix ou quinze personnes, des dames qui méritent une grande estime et toute mon admiration et qui nous racontent le passé de notre association. »

 

 

 

La question qui se pose est de savoir est-ce que l'existence des communautés n'est pas une affaire de génération ? Anita Brezinova ne le pense pas :

 

 

 

« Au départ, j'ai été très déçue par un désintérêt des jeunes de se rencontrer autour d'un verre ou d'un café. Maintenant, on a changé de stratégie. Comme le poids des activités de Beseda réside dans l'organisation de grandes manifestations où les gens peuvent s'amuser, il y a à nouveau beaucoup de jeunes. »

 

 

 

Ma dernière question concernait le droit de vote, car une initiative en vue de modifier la loi électorale a été évoquée à cette rencontre par le président du Sénat, Premysl Sobotka. Anita Brezinova a dit qu'elle préfère le système actuel : il faut voter dans le pays où on vit et dont on peut suivre la situation politique."

 

 

 

 

 

Pour la Finlande, le site

http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&RCN=26360

nous en parle comme suit :

L'Académie de Finlande et la Tekes, l'agence nationale qui finance la technologie et l'innovation, ont lancé un nouveau programme de 17,5 millions d'euros visant à attirer les meilleurs cerveaux internationaux en Finlande.

 

 

 

Le Finland Distinguished Professor Programme (FiDiPro) recrutera au total 24 professeurs de science et de technologie étrangers pour travailler dans 12 universités finlandaises ou instituts de recherche pour une période de 2 à 5 ans. Les premiers chercheurs commenceront à travailler début 2007.

Des 17,5 millions d'euros débloqués pour les projets des chercheurs, 10,6 millions d'euros seront apportés par l'Académie de Finlande, tandis que la Tekes offrira les 6,9 millions d'euros restants.

 

 

 

Selon la Tekes et l'Académie, l'objectif du programme est d'augmenter le niveau des connaissances et du savoir-faire scientifiques et technologiques en Finlande et d'ajouter une dimension plus internationale au système de recherche finlandais. Il vise également à soutenir un profil orienté vers la recherche pour les universités et instituts de recherche et à créer une nouvelle sorte de coopération internationale entre la recherche universitaire et les entreprises.

En 2006, il a été demandé aux universités et aux centres de recherche finlandais de définir leurs domaines de compétence et de préciser tout chercheur étranger ou finlandais expatrié qui pourrait faire avancer la création de l'excellence dans ces domaines. Les 24 candidats finaux ont été sélectionnés sur un total de 100 chercheurs.

 

 

 

«L'appel du FiDiPro a suscité un intérêt exceptionnellement élevé parmi les universités, et les professeurs sélectionnés grâce aux examens internationaux se sont avérés être des chercheurs de haut niveau. Il est également intéressant de noter que certains des chercheurs de pointe, qui ont longtemps travaillé à l'étranger, sont disposés à rentrer au pays», a déclaré Raimo Väyrynen, président de l'Académie de Finlande.

 

 

 

L'ouverture d'une deuxième série de candidatures pour le FiDIPro est prévue pour 2007.

 

 

 

«Il ne s'agit encore que du début», a déclaré le directeur général de la Tekes, Veli-Pekka Saarnivaara. «L'objectif fixé d'ajouter une véritable dimension internationale à notre système de recherche et d'augmenter son caractère attrayant requiert encore beaucoup de travail. Le programme FiDiPro est une forme de coopération dont nous pouvons faire bon usage dans ce travail.»

 

 

 

Pour tout renseignement complémentaire, consulter:

 

 

 

http://www.fidipro.fi/ "

Certes, cela ne concerne pas encore directement les créatrices et créateurs à l'étranger. Mais voilà deux pays à ajouter à la liste de ceux pour qui, "l'étranger" en général peut présenter des intérêts majeurs. Cela ne peut que réjouir les expatriés de quelques pays qu'ils proviennent et les créateurs en particulier.

Comme cela n'est pas très dans l'air du temps... cela méritait d'être signalé.

A demain.

PS : en principe, demain, je reprendrai les comptes-rendus des équipes que j'ai suivies lors de la finale mondiale SIFE.

Voir les commentaires

250 - Connaissez-vous les Prix Citron et Coco ?

24 Septembre 2006, 22:01pm

Publié par GERARD

Initiative québécoise de défense de la langue française...

Il s'agit de prix décernés annuellement à des organismes ou entreprises "qui ont besoin d'être sensibilisés à la quantité ou à la qualité des services offerts en français".

"Impératif français" remet également un prix Lyse-Daniel, du nom de sa fondatrice. Celui-ci a pour objet d'honorer des personnes, des organismes ou de entreprises "qui se sont distingués par la qualité de leur contribution à la promotion de la langue française et des cultures d'expression française."

Les prix de cette année viennent d'être attribués. Curieusement, je n'en trouve pas mention sur le site "Impératif français"... ici :

http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/index.php?accueil=1

mais plutôt sur celui déjà présenté, intitulé "Francophones du Monde", là :

http://francophones.activebb.net/ftopic39.PRIX-CITRON-ET-COCO-2006.htm

Bonne lecture...

 

Voir les commentaires

249 - Une association de créateurs viêtnamiens à l'étranger ?

23 Septembre 2006, 22:01pm

Publié par GERARD

A son tour, le Viêt Nam s'intéresse à ses créatrices et créateurs à l'étranger...

Ils constituent "Une immense ressource à mobiliser" selon le titre de l'article de monsieur Vuong Linh pour le Courrier du V-N.

Récemment réunis à Dà Nang (anicennement Tourane), ils sont depuis quelques années encouragés à créer dans leur pays d'origine.

Et cette année, selon le journaliste Lê Hà pour le même journal, ils envisagent de créer une association.

Une initiative de ce type saurait-elle réunir les créatrices et créateurs français à l'étranger, les faire connaître et défendre leurs intérêts ? Je vous pose la question.

Ci-dessous, les deux articles relatifs aux entrepreneurs viêtnamiens à l'étranger...

Bien à vous.

 

 


"Valoriser les potentialités des entreprises vietnamiennes à l'étranger dans la phase d'édification, de développement nationaux et d'intégration internationale ", tel est le thème d'une conférence de 2 jours qui a débuté hier dans la ville de Dà Nang (Centre).
Les 200 participants sont des businessmen Viêt kiêu menant des affaires au Vietnam ou travaillant à l'étranger. Ils sont tenus au courant des politiques nationales, notamment en matière d'investissement étranger, de nouvelles opportunités, des principaux secteurs en attente de capitaux, de la réforme administrative dans les formalités douanières, de l'immigration..., ainsi que des options du PC et de l'État vietnamiens à leur égard. Les participants débattront des opportunités et défis pour le Vietnam de son entrée à l'OMC et de son intégration à l'économie internationale...
Nguyên Xuân Phuc, chef adjoint permanent du cabinet gouvernemental, a apprécié l'initiative du Comité des Vietnamiens d'outre-mer d'organiser cette conférence. "Le Parti et l'État considèrent toujours les Viêt kiêu comme faisant partie intégrante du bloc d'union national", a-t-il affirmé. La communauté des hommes d'affaires et intellectuels Viêt kiêu est forte en terme de ressources humaines et de capitaux, et peut jouer le rôle de passerelle entre les Vietnamiens du pays et ceux de
l'étranger, a-t-il dit.
Selon le ministère du Plan et de l'Investissement, le pays recense actuellement 1.465 projets de Viêt kiêu, d'un fonds total de 4.925 milliards de dôngs, concentrés dans les services et la production. Avec 674 projets, les Viêt kiêu des États-Unis arrivent en tête, suivis de ceux d'Allemagne et d'Australie. Ces projets ont créé plus de 7.000 emplois. Par ailleurs, les Viêt kiêu ont envoyé dans leur pays d'origine près de 16 milliards de dollars entre 2001 et 2005.

Vuong Linh/CVN
( 22/09/06 )

 

"Valoriser le potentiel vietnamien d'outre-mer pour l'édification, le développement national et l'intégration à l'économie internationale" était au centre des débats de la conférence (1re édition) qui devra prendre fin le 22 septembre à Dà Nang (Centre)
Le vice-président du Comité des Vietnamiens résidant à l'étranger, Trân Quang Hoan, a qualifié la conférence d'"opportunité d'envergure" pour les entrepreneurs et hommes d'affaires Viêt kiêu afin de procéder à des échanges d'expérience dans le commerce et l'investissement. Ils ont été informés des nouvelles politiques concernant l'environnement commercial et d'investissement ainsi que des orientations de l'État et du gouvernement pour les 10 premières années du nouveau siècle, et des résultats de plus de 2 décennies de Dôi moi. Quant à Ta Quang Ngoc, directeur du Département des relations économiques, des sciences et de la technologie du Comité des Vietnamiens résidant à l'étranger, il a informé que ceux-ci étaient présents dans 90 pays et territoires étrangers, surtout parmi les économies développées d'Europe centrale et occidentale, ainsi qu'en Amérique du Nord. Environ 1.600 entrepreneurs appartenant à cette communauté déploient maintenant des projets d'investissement dans 31 des 64 villes et provinces du pays. Il a fait part de la quantité "allant croissante" des devises étrangères transférées dans le pays, lesquelles "ne correspondaient pas aux potentialités" de la communauté des Vietnamiens à l'étranger. Selon M.Ngoc, les problèmes concernant la stagnation de certaines exportations ces dernières années ainsi que dans l'accomplissement des formalités administratives, dont l'enregistrement de résidence provisoire, étaient éclaircis.
Le Comité des Vietnamiens résidant à l'étranger, en tant que lien entre ses membres et les entreprises et hommes d'affaires vietnamiens, a proposé la création de l'Association des entreprises vietnamiennes à l'étranger vers la fin de ce mois. Treize entreprises Viêt kiêu sont disposées à participer au comité de sensibilisation auprès des compagnies pour leur adhésion au Club des entreprises Viêt kiêu de Hô Chi Minh-Ville, ainsi qu'en Ukraine et aux États-Unis.
Cette conférence a permis de renforcer la prise de conscience face à l'intérêt des investissements pour le développement du pays natal et les profits, passés, actuels et futurs engendrés par leurs placements.
Deux ateliers ont été organisés dans le cadre de la conférence. L'un porte sur les impacts des investissements Viêt kiêu en période d'intégration à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et l'autre sur les nouvelles opportunités d'exportations de marchandises, de développement commercial ainsi que de développement des activités prestataires (surtout les nouvelles possibilités de mise en place des canaux de distribution en ligne, de fourniture d'informations sur les marchés et d'environnement législatif).
Placé sous le patronage du Comité des vietnamiens résidant à l'étranger, du ministère des Affaires étrangères en collaboration avec la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI) et du ministère du Plan et de l'Investissement, l'événement a réuni la participation de plus 250 délégués. Ces derniers représentaient 80 entreprises Viêt kiêu opérant dans le pays, une quarantaine d'entreprises vietnamiennes de 25 pays et territoires étrangers ainsi qu'une soixantaine d'établissements domestiques. Des responsables d'une quinzaine de villes et provinces y sont intervenus.

Lê Hà/CVN

Voir les commentaires

248 - La MFE déménage et liquide ses stocks

22 Septembre 2006, 22:01pm

Publié par GERARD

Un dossier pays vous intéresse ? Peut-être est-il encore temps de le récupérer gratuitement...

La "Maison des Français de l'Etranger", actuellement installée dans les locaux du MAE, 36 rue La Pérouse (Métro Kléber), déménage prochainement et ouvre ses stocks de dossiers-pays à qui en a besoin, gatuitement.

Vous pouvez trouver la liste des dossiers concernés ici :

http://www.mfe.org/Default.aspx?SID=13094&DYN_VIEW=DETAIL&newsId=120

La MFE a aussi son site, déjà présenté, régulièrement actualisé et qui présente des informations qui peuvent être utiles aux créatrices et créateurs à l'étranger ou candidats à le devenir.

Ce lien va directement sur la page actualité de ce site :

http://www.mfe.org/Default.aspx?SID=13094&DYN_VIEW=LIST&PAGENR=0

Bonne lecture...

PS : il y a quelques jours (le 20/9 exactement), je vous présentais "un nouveau traducteur original". J'aurais mieux fait de le tester avant d'en parler ! Les quelques essais effectués depuis, de l'anglais vers le français sont assez catastrophiques... J'espère qu'il n'en est pas de même dans les autres langues. Désolé !

Voir les commentaires

247 - Les projets de l'équipe SIFE d'Egypte

21 Septembre 2006, 22:03pm

Publié par GERARD

Neuf universités égyptiennes étaient en compétition...

C'est la "MISR International Uniersity" qui a emporté le concours national et qui a représenté l'Egypte lors de la coupe mondiale SIFE 2006 à Paris.

Pour remplir les différents critères du concours, elle présentait 3 programmes de formation, un projet communautaire et 5 projets innovants.

Programmes de formation à destination d'autres étudiants

1. Séminaire de formation aux "affaires éthiques".

2. Séminaire de formation aux théories financières relatives à la bourse ("stock market").

3. Séminaires de formation aux méthodes de communication à l'aide d'intervenants praticiens.

Projet communautaire

Influencés par la tragédie du Ferry "Salam" en 1998, l'équipe a lancé un projet demandant à tout Egyptien de signaler tout sérieux danger qu'il pourrait observer. En septembre 2006, elle avait reçu environ 300 messages rapportant différents dangers potentiels. Elle en a rendu-compte aux autorités concernées.

Projets innovants

1. "BM-BF" ou "Better Management for Better Future" : sensibilisation des étudiants au tri sélectif et au recyclage, avec notamment un Festival de la Journée Verte et la création de produits artistiques en matériaux recyclés, puis appui à un groupe de femmes leur permettant de vivre de leur production à base de papier recyclé.

2. "Flower Scents".

3. "Bedouin Products" : appui à la vente de produits d'artisanat fabriqués par les Bédouins de la zone touristique de Khan El Khalily.

4. "Clay re-loaded" : appui à la rénovation de la politique artistique et commerciale de fabriquants de produits en argile et montage d'un système de franchise pour leur commercialisation.

5. "Healing Sinaï" : soutien pour la transfomation de fermes produisant des narcotiques en fermes produisant des plantes médicinales.

La très sympathique équipe d'Egypte a eu l'élégance, la finale mondiale se déroulant à Paris, de glisser un "Pour l'amour de SIFE" en première page de son rapport annuel.

Bien à vous.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

246 - Les projets de l'équipe SIFE d'Afrique du Sud

20 Septembre 2006, 22:01pm

Publié par GERARD

Série SIFE 2006 - Université de Kwazulu-Natal

Dans les jours qui viennent, je vous donnerai un aperçu des projets conduits par diverses universités ou grandes écoles : celles pour lesquelles j'étais membre du jury lors du round d'ouverture ou celles dont j'ai pu récupérer le "Rapport annuel".

Ce "Rapport annuel" est généralement un 4 pages couleurs qui résume les activités de l'année de l'équipe SIFE en compétition.

L'équipe d'Afrique du Sud a présenté cinq projets.

1) "Ukukhanya (= lumière) Project"

Il s'agissait de repérer des artisans ou entrepreneurs, d'anayser leurs produits, leur marché, leur environnement, etc. et de proposer des mesures pouvant leur assurer un plus fort développement et de meilleures marges.

A titre d'exemple, l'équipe a exposé le cas de monsieur B. Cebekhulu (tuck-shop owner) dont la petite entreprise est désormais enregistrée et donc sortie de l'informel et dont les profits ont cru de 145 %, ainsi que celui de monsieur Goge, fabricant et commerçant d'une boisson traditionnelle artisanale, aujourd'hui exportateur de celle-ci sous la marque "Umqemane" (= excellente santé) dans un conditionnement moderne. Après 18 mois de conseils, son atelier est passé de 3 à 35 employés et son bénéfice a augmenté de plus de 650 % !

2) "e-Ntrepreneur Project"

Pour ce projet, il s'est agit de réunir des entrepreneurs intéressés par la vente via Internet (le B2B) en séminaire de formation, puis, avec un journaliste spécialisé, de développer son site pour permettre à tout lecteur de découvrir : les B (ed) & B (reakfast) de la ville de Umlazi, les produits et services offerts par les commerçants locaux, les "tours guidés" proposés par les agences locales de tourisme ainsi que les moyens de transports locaux.

3) "Women Empowerment Project"

Le projet a consisté à repérer des vendeuses de rue effectuant par ailleurs de la récupération de matériaux recyclables, à les sensibiliser au management et à les mettre en relation directe avec un recycleur (et non un collecteur). Elles ont été aidées à se constituer en coopérative. Pour le futur, il est envisagé de les aider à transformer elles-mêmes les produits recyclabes.

4) "Eyethu (= ours) Community Project"

Ce projet a pour objet d'élever le niveau de vie de commnuautés désaventagées (sous-emploi, pauvreté, crimes, AIDS...). Pour commencer, en 2004 un premier four traditionnel communautaire a été mis en place pour générer des revenus par la fabrication et la vente de divers produits. Puis, en 2005 et 2006, un "Conteneur à pain pour la Nation" a été conçu, constuit. Il a fait l'objet d'un "business plan" qui devrait recevoir l'appui de la municipalité de Ethekwini. Le conteneur devrait être mis à la disposition d'une communauté mixte (Noirs, Métis et Indiens) très pauvre qui fabriquera et vendra localement du pain de bonne qualité à prix raisonnable.

5) "2010 Project"

Ce projet vise a utliser le pouvoir attractif du football et de la future coupe du monde 2010 pour enseigner "l'esprit d'entreprise" aux joueurs des grandes écoles en sorte qu'ils puissent acquérir idées et compétences pour créer des affaires.

Dans un premier temps un atelier de formation de 30 jeunes a été organisé. Après quoi les participants ont été répartis en équipes de 10 constituant chacune une "entreprise pour 2 semaines" dotée d'un prêt de 20 US $. Enfin, une compétition avec remise de prix a été organisée pour récompenser les meilleurs initiatives à l'issue des 2 semaines. La première équipe avait déjà récolté une somme supérieure à 600 $ !

Enfin, cette expérience a conduit à publier le "2010 Workbook" qui présente le monde des affaires en s'inspirant du modèle d'une équipe de football.

Voilà bien des projets très originaux à destination des populations les plus défavorisées... Les montants peuvent sembler bien modestes. L'essentiel n'est pas là, mais dans la volonté d'entreprendre qui en résulte pour de nombreux bénéfciaires.

Bravo.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>