Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

439 - Le portage salarial

30 Mars 2007, 22:00pm

Publié par GERARD

Vous êtes expert, consultant... vous pouvez exercez votre activité à l'étranger en demeurant sous statut français... 

C'est "Emploi-stage-environnement.com" qui le rappelle dans un article relatif aux Français établis hors de France et, notamment, en Espagne.

"Si nombreux sont les français qui souhaitent s’expatrier en Espagne (ou d’en d’autres pays tout simplement), peu sont ceux qui franchissent le cap de l’expatriation car, un changement de pays est synonyme d’un nouveau poste, de nouvelles responsabilités et, bien entendu, d’une lourde et complexe gestion administrative. Une solution simple et efficace pour tous les travailleurs qui souhaitent s’établir à l’étranger est celle du portage salarial.

En effet, le dispositif du portage salarial permet d’exercer une activité professionnelle à l’étranger sous statut français. Dès lors que vous devenez consultant, c’est la société de portage salarial qui prend en charge votre gestion administrative, vous permettant ainsi, de vous consacrer pleinement à votre travail ainsi qu’à votre nouvelle vie d’expatrié..."

Cet article peut se lire à cette page :

http://www.emploi-stage-environnement.com/20070326-expatrier-etranger-portage-salarial.php

Mais vous pouvez aussi aller directement sur celui de la société de portage évoquée dans l'article : "Abcportage".

Elle décrit le portage salarial comme apportant :

* Les avantages de l’entreprenariat :

  • Développer une nouvelle activité
  • Accéder à l’autonomie professionnelle
  • Gérer et organiser efficacement son temps
  • Développer sa propre clientèle en toute exclusivité

* Sans les inconvénients :

  • Préserver sa couverture sociale
  • Conserver l’accès aux Assedic
  • Cotiser aux régimes de retraite
  • Sécuriser sa rémunération

 

Vous pouvez le consulter ici :

http://www.abcportage.fr/consultant.htm

Bien à vous et à demain.

Voir les commentaires

438 - Spécial consultants...

29 Mars 2007, 22:49pm

Publié par GERARD

Beaucoup de créatrices et de créateurs à l'étranger exercent le métier de consultant...

J'ai pensé à eux en participant aux septièmes rencontres françaises de la coopération communautaire et multilarétale.

Pour ceux qui les ont connus dans le passé, j'ai notamment retrouvé dans l'organisation de ces rencontres monsieur le ministre Jacques Pelletier, actuel président du Haut Conseil de la Coopération Internationale et son Secrétaire général Gilles Carrasso, ainsi que monsieur Sylvain Itté, PDG de la nouvelle strcture France Coopération Internationale.

Au cours de cette journée, entre autres interventions, un spécialiste d'EuropAid nous a présenté les nouveaux instruments financiers de l'aide publique européenne au développement pour 2008-2013. Il me semble intéressant d'attirer votre attention sur ce point pour plusieurs raisons :

* les crédits qui vont y être consacrés vont être en accroissement régulier et important au cours des années 2008-2013 ;

* leur mise en oeuvre demandera la participation de nombreux consultants et en particulier de cabinets installés dans les Etats bénéficiaires, associés à des experts nationaux ; ces cabinets et experts me semblent avoir tout intérêt à se rapprocher de collègues français ou européens pour intégrer des réseaux de consultants susceptibles d'emporter les futurs contrats-cadres ;

* et ce, y compris dans un domaine qui exige une très bonne connaissance interne des pays concernés, celui de l'évaluation.

En bref, aux 35 (ou plus car il existe en outre quelques cas particuliers supplémentaires) "instruments" actuels de l'APD de l'UE, avec pour chacun ses procédures propres, vont être substituées 10 procédures traitant de tous les cas. Cette réforme a été mise en oeuvre avec plusieurs ambitions : simplifier, élargir le champ thématique de chaque instrument, en élargir également l'éligibilité géographique, le tout, avec une procédure unique de passation des marchés.

Ces nouveaux outils sont les suivants.

1) L'instrument Pré-Adhésion

Il concerne 6 Etats des Balkans + la Turquie. Les montants qui y seront consacrés sont d'environ 1,6 milliards d'€ par an.

2) L'instrument de Voisinage

Concerne 17 Etats voisins de l'Europe. Montants : environ 1,6 milliards d'€ par an. Gérés par EuropAid.

3) Le FED

Concerne les 78 Etats des ACP (Afrique sauf l'Afrique du Sud - Caraïbes - Pacifique) plus les PTOM (Outre-Mer). Montants : 3,7 milliards d'€ par an.

4) L'instrument de coopération au développement

Concerne la plupart des autres Etats partenaires, sous trois formes.

41 - Coopération au développement

Concerne les Etats d'Amérique latine, d'Asie centrale et du Moyen-Orient + l'Afrique du Sud. Montants : 1,4 milliards d'€ par an.

42 - Coopération Sucre

Concerne 18 pays producteurs + Caraïbes et Pacifique pour 180 millions d'€ par an.

43 - Coopération thématique

Concerne tous les pays-tiers hormis ceux dits industrialisés, dans les domaines suivants : développement économique et social, environnement, acteurs non-étatiques, sécurité alimentaire, migrations et asile. Montants : environ 800 millions d'€ par an.

5) L'instrument démocratie et droits de l'Homme

Concerne tous les pays-tiers pour environ 160 millions d'€ par an.

6) L'instrument stabilité

Concerne tous les pays-tiers hormis ceux tis industrialisés dans les domaines des crises, des questions frontalières et transrégionales pour environ 290 millions d'€ par an.

7) L'instrument sécurité nucléaire

Idem pour les pays concernés (mais l'essentiel ira à la Russie). Pour environ 75 millions d'€ par an.

8) L'instrument de coopération avec les pays industrialisés

Concerne les autres pays pour environ 25 millions d'€ par an.

9) L'instrument aides d'urgence et humanitaire

C'est l'ancien programme ECHO.

10) L'instrument d'appui macro-financier.

Tous détails supplémentaires peuvent être obtenus en visitant le site l'Union européenne de votre pays d'accueil.

Par ailleurs, d'autres experts de la Commission nous ont éclairés sur l'évolution des méthodologies désormais appliquées en matière d'évaluation. Les anciens critères dit du CAD passent progressivement la main - sauf peut-être encore pour certaines évaluations de projets lancées localement - à des évaluations beaucoup plus orientées sur la mesure réelle et factuelle des impacts.

Un nouveau guide de l'évaluation est ou devrait être rapidement disponible sur les sites de l'UE dans chaque pays. Il figurerait d'ores et déjà sur le site France Diplomatie. A titre d'illustration il est suggéré de parcourir les récents rapports d'évaluation suivants :

- Gouvernance ;

- Routes et réduction de la pauvreté ;

- Réduction de la pauvreté en Tanzanie.

Dans le cadre des contrats-cadres qu'elle lance tous les 4 ans pour réaliser les évaluations futures prévues, la Commission aura besoin de Chefs de mission qui devront disposer d'une portefeuille d'excellents réseaux d'experts géographiques et sectoriels qualifiés par rapport à ces nouvelles méthodes et connaissant les pays concernés par les évaluations en question ; ainsi que de formateurs à l'évaluation.

Pour emporter des contrats-cadres, il sera nécessaire :

- de démontrer ses capacités à réunir vite toute la documentation utile ;

- de se placer plutôt dans une logique monographique que d'échantillonage ;

- de souligner sa capacité à mesurer des impacts factuels plustôt que de formaliser des jugements ;

- de convaincre de son aptitude : à dialoguer sur les méthodes et de sa volonté de progresser dans le temps ; à évaluer le projet d'évaluation lui-même ; à capitaliser l'expérience pour d'autres évaluations ; à effectuer des contrôles de qualité croisés, etc. ;

- d'assurer de sa compétence professionnelle en matière d'évaluation (travaux déjà réalisés si possible, appartenance à des sociétés nationales ou européennes d'évaluation...) ;

- de démontrer sa volonté et sa capacité à communiquer clairement et de manière convaincante, les résultats de l'évaluation. La formule pour résumer ce propos était la suivante : "il nous faut pourvoir savoir ce qu'il y  a dans les rapports sans les lire...".

J'espère que ces quelques mots inciteront les consultants intéressés par des travaux pour la Commission européenne à chercher à en savoir plus sur ces nouveaux instruments financiers de l'aide publique européenne au développement et sur le nouveau métier de l'évaluation.

Bien à vous.

Voir les commentaires

437 - NP dans la Santé encore

28 Mars 2007, 22:47pm

Publié par GERARD

De nouveaux produits encore dans le domaine de la Santé, déjà sortis ou imminents...

1) Contre certains effets chez les insuffisants cardiaques

Le produit est américian, encore à l'essai pour l'instant. Il réduit l'essouflement des personnes cardiaques hospitalisées.

Le Topalvan bloque l'action d'une hormone qui provoque la rétention d'eau.

Des détails ici :

http://www.canada.com/topics/news/en_francais/story.html?id=b6c39243-a40f-4a94-8f09-d43838594460&k=46485

2) Contre l'anémie associée à l'insuffisance rénale

C'est le laboratoire Shire qui a mis au point ce "Dynepo", traitement à base de cellules humaines.

Des précisions à cette page :

http://www.prnewswire.co.uk/cgi/news/release?id=193125

3) Contre le cancer

Au tour du canadien MethylGene d'évoquer un nouveau produit pour lequel les essais se poursuivent.

Quelques informations techniques à cet endroit :

http://www.ccnmatthews.com/news/releasesfr/show.jsp?action=showRelease&searchText=false&showText=all&actionFor=640407

4) Pour les soins dentaires

C'est encore "Boursorama" qui, cette fois, nous parle de "la vedette salon intenrational de Cologne", la nouvelle gamme de radiologie numérique haute définition du groupe "Visiodent'.

C'est ici :

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_societes.phtml?&symbole=1rPSDT&news=4045803

mais vous en saurez plus - en anglais pour l'instant - en allant là :

http://www.visiodent.com/pages_gb/accueil.php

Très bonne nuit à toutes et tous.

A bientôt.

Voir les commentaires

436 - Créateurs au MEXIQUE (2)

27 Mars 2007, 22:00pm

Publié par GERARD

Sylvain a rencontré Mike et Patxi

1) Mike a créé son affaire de télétravail à côté de Guadalajara

Diplômé en presse et communication audiovisuelle, Mike s'active tout d'abord sur Internet puis crée sa société de conseil via Internet.

Il y a trois ans, il décide de s'enrichir personnellement en parcourant le monde. Cela le conduit tout d'abord au Bengladesh où il se refait quelques fonds, toujours dans l'informatique et, à l'occasion, en donnant des cours de français.

Puis il rejoint l'Equateur. Idem. Et la Syrie. Et enfin, le Mexique. Tout d'abord à l'Alliance française d'Hermosillo où il enseigne dans un lycée pendant six mois.

La bougeotte le reprend et le voilà de nouveau en Equateur, puis au Pérou, en Bolivie et au Chili où, relevant un besoin, il tente - sans y réussir - de lancer un institut de formation en langues étrangères.

C'est alors le retour au Mexique où il rejoint son amie, sillonne le pays et se fixe à Téquila où elle vient d'obtenir un contrat.

De son côté, il relance une société précédemment créée en France dans le domaine de la télé-rédaction et de la télé-traduction, pour des clients étrangers situés tant en Europe qu'au Canada.

Simultanément il développe une autre activité, le blog d'entreprise. Et cela marche fort semble-t-il.

Des détails, ici :

http://entrepreneursfrancais.zumablog.com/index.php?sujet_id=5226

Je lui souhaite tous les succès qu'il mérite !

2) Patxi à créé à Mexico

Supdeco Pau, stages et vacances à l'étanger et le virus a pris. Tentative de repartir sous le statut de VIE... mais le 11 septembre passe par là.

Boulot en France dans la vente immobilière. Et voilà qu'un appel du Brésil va le remettre en piste pour l'étranger. Un de ses amis lui indique que sa société pharmaceutique (laboratoire français) au Brésil recherche quelqu'un pour créer une filiale au Mexique.

Patxi maîtrise parfaitement l'espagnol. Le voilà embauché. Et la filiale créée.

Un peu plus de trois ans plus tard, Patxi revient à son idée initiale, quitte le salariat - comme beaucoup de nos créatrices et créateurs à l'étranger - et monte simultanément : une ligne de produits cosmétiques exportés vers la France en association avec un autre labo réputé et un centre médical de conception très particulière (médecines alternatives notamment et prise en compte du patient en tant que personne).

Les deux sociétés sont en plein développement. Patxi envisage aujourd'hui d'exporter son modèle de clinique. 

Il a tout le profil du créateur typique : salarié d'abord, multicréateur... il avait déjà, adolescent lancé un fanzine qui vit toujours sa propre vie en France !

Des précisions par là :

http://entrepreneursfrancais.zumablog.com/index.php?sujet_id=5225

Je souhaite à Ptaxi de poursuivre ses rêves de créateur et de dégager un peu de temps quand même pour sa passion, le surf.

A bientôt.

 

Voir les commentaires

435 - Une radio web dédiée spécialement aux Français à l'étranger

26 Mars 2007, 22:00pm

Publié par GERARD

Heureuse initiative, le lancement ce jour d'une radio sur Internet, spécialement dédiée aux Français hors de France !

J'ai plaisir à souligner le lancement de cette judicieuse initiative.

Accessible par la toile à l'adresse suivante :

http://www.couleurfrance.net/rubriques.php?page=sites

cette radio intitulée "CouleurFrance" vise :

- pour celles et ceux qui le souhaitent, à maintenir un lien avec la France à travers diverses rubriques de sa grille : revue de la presse quotidienne, sports en France, spectacles en France, humour, recettes de cuisine française, livres en France, air du temps en France, portrait d'un artiste français, vie des peoples en France ;

- à diffuser des informations et conseils sur la vie à l'étranger ou pour les Français à l'étranger : droits des expatriés, argent des expatriés, sécurité des expatriés et des voyageurs, santé à l'étranger, infos enfants et jeunes expatriés, sites Internet à découvrir, recettes de cuisine locale, tourisme à l'étranger, tranches de vie d'expatriés ;

- à développer des liens entre expatriés et/ou entre compatriotes : petites annonces, questions/réponses des expatriés, messages personnels de/ou vers la France...

Il fait se réjouir qu'un média moderne s'intéresse aux plus de 2 millions de Français à l'étranger au point de leur dédier particulièrement une radio, 24 heures sur 24.

Je l'ai suivie pendant quelques heures au cours de la journée et propose d'ores et déjà quelques suggestions, dans le désordre :

1) pour l'instant, il faut aller sur le site, puis cliquer sur un bouton pour ouvrir un lecteur approprié et obtenir la diffusion de la radio ; pourquoi ne pas proposer sur le site un raccourci qui viendra se placer directement sur son "bureau" et qui, une fois cliqué, ouvrira directement le lecteur et la radio ?

2) la radio démarre et, bien normalement, quelques unes des pages du site prévues sont vides : podcasts, liens... Rien que de très normal à cela. Mais il ne serait pas sain que cela dure plus de quelques jours...

3) à l'image de quelques radios ou chaînes de télévision du même type (RFI, FR24 par exemple), "CouleurFrance" éprouve le besoin de diffuser plusieurs fois par heure... différentes heures dans diverses capitales du monde.

Autant dire tout de suite que cela n'intéresse strictement personne. Quand vous résidez ici ou là, c'est l'heure dans votre fuseau horaire que vous attendez - ce qui évidemment ne peut se faire - ou celle de France (plutôt que GMT) que chacun sait convertir en heure locale ; ces répétitions plusieurs fois par heure d'informations inutiles finissent par agacer ;

4) de la même manière - mais j'espère que ce n'est que pour les 3 ou 4 tout premiers jours d'émission - plusieurs fois par heure, il nous est répété le titre de l'émission qui va suivre (généralement après une chanson, une musique et je suppose demain... une publicité) ; là encore, ces répétitions sont lassantes quand vous êtes connectés en permanence ; une grille horaire publiée sur le site suffirait amplement à informer les auditeurs du programme horaire de chaque jour de la semaine ;

5) pour l'instant, aucun forum ne semble prévu, sur lequel les auditeurs pourraient échanger entre-eux ou avec leur nouvelle radio - ce qui pourrait d'ailleurs parfois permettre d'alimenter quelques rubriques - sans toujours passer par les mécènes de cette radio. Je crains en effet que si ce ne sont que les mécènes qui alimentent les rubriques "argent", "santé", "tourisme", la radio manque rapidement son objectif ;

6) enfin, il me semble qu'il ne serait pas inutile de créer de nouvelles rubriques avec d'autres "publics-cibles" que les enfants et les ados : bien évidemment, vu le centre d'intérêt que chacun me connaît, une rubrique concernant les créatrices et créateurs à l'étranger serait la bienvenue. Mais on pourrait en imaginer bien d'autres (enseignants à l'étranger, missionnaires à l'étranger, agents des services publics à l'étranger, salariés locaux à l'étranger, etc.).

Je m'arrête là pour aujourd'hui tout en renouvelant ma conviction que cette radio sera très utile si elle sait sortir des sentiers battus et des seuls mécènes pour donner essentiellement la parole à ses auditeurs (à l'image de ce que fait très bien Africa N° 1 par exemple).

Bien à vous toutes et tous.

Voir les commentaires

434 - Expatriés en REPUBLIQUE TCHEQUE

26 Mars 2007, 06:50am

Publié par GERARD

Je ne sais qui sont Vincent et Yun-Hee, sauf que...

Ils habitent à Prague depuis 2002.

Ils entretiennent un site.

Ils y présentent superbement Prague, ses environs, la République Tchèque...

Mais aussi :

- leurs voyages en Europe et en Corée,

- leur famille,

- divers liens utiles pour vivre à Prague.

Et que tout cela est modestement et joliment fait.

Pour en savoir plus sur la République Tchèque, suivez ce lien :

http://www.veran.net/fr/com/index.htm

Et aussi celui-ci, recommandé par Vicent et Yun-Hee :

http://www.a-tout-prague.com/fr/

celui d'un magazine en français sur Prague et sa vie culturelle.

Bonne journée à toute et tous.

Voir les commentaires

433 - Nanotechnologies... toujours

25 Mars 2007, 00:06am

Publié par GERARD

Mon dernier "papier" sur ce sujet m'a valu un message et un lien...

Celui d'un site en plein développement, mais déjà particulièrement bien fait. Pour en savoir plus sur :

- les nanotechnologies,

- les nanosciences,

- les nanoindustries,

- les nanoapplications,

- les nanofuturs...

- et même les nanodébats, pour, contre...

rendez-vous sur cette page et entrez :

http://nanodesign.free.fr/

Très bonnes lectures.

A demain.

Voir les commentaires

432 - Le tour du monde des Papous

23 Mars 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

Après les Lettres persannes, les images et quelques réflexions papoues...

C'est à un photographe, monsieur Marc Dozier, que nous devons le voyage autour du monde et particulièrement en France de messieurs Polobi Palia et Mudeya Kepanga, de Papouasie Nouvelle-Guinée.

Leurs yeux et la culture de leurs ancêtres portés sur notre civilisation peuvent être particulièrement instructives !

En attendant les 4 films de 52 mn qui seront diffusés en principe chaque dimanche de septembre par Canal + à 17 heures, de premières images et réflexions peuvent être parcourues ici :

http://www.letourdumondedespapous.com/description.php

Pour les Français immergés dans d'autres civilisations que nous sommes, l'oeil et la pensée de l'étranger venu de Papouasie-Nouvelle-Guinée nous invite à un retour sur nous-mêmes passionant et nous éclaire utilement sur leur propre culture.

J'attends impatiemment les films...

Bien à vous.

Voir les commentaires

431 - Les nanotechnologies bientôt au service de la santé ?

22 Mars 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

C'est le gouvernement américain qui nous le suggère...

... par un article très intéressant signé Cheryl Pellerin, rédactrice de l'USINFO. 

Le voici :

"La nanotechnologie pourrait améliorer la santé dans les pays en développement

Le Brésil, la Chine, l'Inde et l'Afrique du Sud font des recherches dans ce domaine.

La nanotechnologie est la capacité de voir, de mesurer, de manipuler et de fabriquer des objets sur une échelle de 1 à 10 nanomètres. Un nanomètre est un milliardième de mètre. Une feuille de papier, par exemple, a une épaisseur de 100.000 nanomètres.

« La nanotechnologie peut créer d'énormes avantages médicaux pour les quelque 5 milliards d'habitants du monde en développement », a déclaré Peter Singer, maître de recherche au McLaughlin-Rotman Centre for Global Health et professeur de médecine à l'université de Toronto, lors d'une réunion organisée le 27 février.

Cette réunion, qui portait sur l'utilisation de la nanotechnologie aux fins d'amélioration de la santé dans les pays en développement, était organisée par le Centre international Woodrow Wilson.

Les nanotechnologies sont en cours de développement dans presque toutes les industries, notamment l'électronique, l'énergie, l'information, la mise au point de matières, les transports, les produits pharmaceutiques et la médecine.

Ce domaine en pleine expansion implique des scientifiques de nombreuses disciplines, notamment des physiciens, des chimistes, des ingénieurs, des spécialistes de la matière et des biologistes. Plus de 400 produits destinés à la consommation dans le monde sont déjà dérivés, d'une manière ou d'une autre, de la nanotechnologie.

La nanotechnologie et les pays en développement

En 2005, le groupe de M. Singer a publié une étude donnant une liste ordonnée des dix nanotechnologies les plus susceptibles de profiter aux pays en développement dans un avenir proche.

En tête de liste venaient les technologies applicables au stockage, à la production et aux économies de l'énergie ; puis venaient l'augmentation des rendements agricoles, l'assainissement des eaux, et le diagnostic et le traitement des maladies.

Le groupe montrait également qu'un nombre surprenant de projets de recherche en nanotechnologie étaient en cours dans plusieurs pays en développement, et que ces pays avaient leurs innovations sur le règlement de leurs problèmes les plus pressants.

« Des pays comme le Brésil, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud ont lancé d'importantes initiatives de recherche en nanotechnologie qui pourraient servir à répondre aux besoins des pauvres », a déclaré Andrew Maynard, principal conseiller scientifique pour le Projet sur les nouvelles nanotechnologies.

La Chine arrive en troisième position pour la demande de brevets dans le domaine de la nanotechnologie, juste derrière les États-Unis et le Japon. Le Brésil a prévu un budget de 25 millions de dollars pour financer la recherche dans ce domaine pour la période allant de 2004 à 2007.

L'Initiative sud-africaine de nanotechnologie est un réseau national de chercheurs universitaires. D'autres pays en développement, notamment la Thaïlande, les Philippines, le Chili, l'Argentine et le Mexique, sont en train de lancer des recherches dans ce domaine, affirme M. Singer dans un article publié en 2005 et intitulé « Nanotechnology and the Developing World » (La nanotechnologie et le monde en développement.)

La nanotechnologie et les maladies

Aux États-Unis, l'Institut national de recherche sur le cancer (NCI) a formé une alliance pour la recherche sur le cancer afin d'accélérer la mise au point de traitements nanotechnologiques.

« Les nanotechnologies pourraient révolutionner les soins médicaux dans les pays en développement », a dit le directeur de l'alliance, Piotr Grodzinski, « en facilitant la disponibilité de médicaments pour traiter des maladies qui font des millions de victimes chaque année dans le monde. »

Des nanomatières et des nanomachines médicales, a-il-ajouté, vont jouer un rôle de plus en plus essentiel en améliorant la façon dont nous diagnostiquons, traitons et, au bout du compte, prévenons les cancers et d'autres maladies.

Il sera sans doute un jour possible, par exemple, de placer de l'eau contaminée dans une bouteille transparente peu coûteuse qui désinfectera l'eau. Il suffira de la placer à la lumière du soleil. Des médecins pourront un jour administrer des vaccins qui peuvent être inhalés et ne nécessitent pas de réfrigération.

Selon M. Grodzinski, toute la difficulté consiste à mettre le plus rapidement possible ces traitements à la disposition des milieux médicaux et à des prix abordables. En conséquence, la distribution de traitements nanotechnologiques sera sans doute plus lente dans certains pays en développement.

Relever les défis mondiaux

Afin d'aider la communauté internationale à accélérer les applications de la nanotechnologie aux fins de soutien au développement durable, y compris dans le domaine de la santé, M. Singer et son groupe ont proposé une initiative appelée « Adressing Global Challenges Using Nanotechnology » (Relever les défis mondiaux au moyen de la nanotechnologie.)

Calquée sur le programme commun Grand Challenges in Global Health (Les grands dossiers de la santé mondiale) de la Fondation Bill et Melinda Gates et de l'Institut national de la santé (NIH), l'initiative serait financée par des fondations nationales et internationales, et par des projets de collaboration dans divers pays industrialisés et en développement.

Un développement responsable de la nanotechnologie doit profiter aux peuples des pays industrialisés et des pays en développement, et doit rester à des prix abordables », a dit M. Maynard. « Cela suppose également qu'il faut faire très attention aux risques potentiels que représente la nanotechnologie pour la santé humaine et l'environnement. »

Je souhaite plein succès à ces recherches.

A demain.

Voir les commentaires

430 - NP pour le BTP

21 Mars 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

Recherche et développement pour le BTP aboutissent à de nouveaux produits...

1) Un nouveau produit isolant

Censé "protéger la façade du chaud, du froid et... garantir un enduit de finition durable épargné par les chocs thermiques", Isotelco "s'applique à la machine à enduire en plusieurs couches sur les supports maçonnés courants après un simple arrosage, ou après imprégnation d’un primaire si nécessaire, la dernière couche [étant] facilement tirée à la règle."

C'est "Cyberbtp.com" qui nous présente ce nouveau produit, ici :

http://www.cyberbtp.com/actus&dossiers/actualite_produits/default.php?article=5610

2) Un nouveau type de béton

C'est Lafarge qui l'annonce : résistance, ductilité et longévité seraient ses qualités fondamentales. Il réduirait les dépenses d'énergie et émissions de gaz à effet de serre ou de CO² soit lors de son utilisation ou encore, pour sa fabrication.

Il s'agit du "Ductal".

Pour en savoir plus, voici deux pages qui en parlent, ici :

http://www.creargos.com/cgi-bin/imfra/link.jsp?docOID=545844325&rubrique=creargos_them_detail

ou là :

http://www.creargos.com/cgi-bin/imfra/link.jsp?docOID=537427518&rubrique=creargos_them_detail

Cet article est destiné principalement à nos créatrices et créateurs à l'étranger, liés au bâtiment.

Bonsoir à toutes et tous.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>