Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

468 - Le code de la route au VIETNAM

30 Avril 2007, 22:01pm

Publié par GERARD

Un article plein d'humour...

Mais il y a une autre manière plus simple de décoder les règles de conduite, de circulation et de marche à pied dans les grandes villes du Viêt-Nam.

"Pour l'étranger, la circulation au Vietnam reste un sujet d'étonnement incommensurable. Normand Rodrigue vous explique ses principales règles."

C'est Le Courrier du Viêtnam qui présente son article ainsi à cette page :

http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?CATEGORY_ID=16&NEWSPAPER_ID=40&TOPIC_ID=52&REPLY_ID=42567

Pour avoir observé attentivement ce "code" je présenterais les choses plutôt comme suit.

1) Chaque voie est symboliquement divisée en plusieurs couloirs : à droite, les vélos, à leur gauche immédiate, les motos, ensuite, les voitures puis les camions.

2) Chaque couloir s'élargit plus ou moins selon la circulation. Il peut ainsi arriver que la quasi-totalité d'une voie constitue presque un sens unique.

De fait, c'est un peu comme dans les couloirs du métro aux heures chaudes : l'espace occupé dans chaque sens s'adapte au fil des heures instantanément aux flux dans les deux sens.

3) La personne (piéton ou conducteur) effectuant la manoeuvre la plus difficile est priotitaire.

C'est la "règle" la plus étonnante. Ainsi, une moto sortant d'une maison ou d'un immeuble quitte le trottoir sans se préoccuper de la circulation qui vient de sa gauche - non plus que des piétons d'ailleurs -, non pas parce qu'il vient de la droite, mais parce qu'il appartient à ceux qui roulent "tout droit" de laisser place à sa manoeuvre à 90 degrés.

Si l'on conduit, respecter ces trois principes est assez simple et, surtout, vital !

Pour le piéton, idem.

S'il veut traverser des rues très très fréquentées, il faut qu'il fasse comprendre aux conducteurs que c'est lui qui fait la manoeuvre la plus risquée. Comment ? En regardant ailleurs (après avoir mesuré quand même le risque et l'espace le séparant des flots de cycles et véhicules) ! En l'air par exemple. Et en marchant à pas réguliers pour que sa vitesse soit prise en compte. Sinon, il ne traversera jamais.

A demain.

Commenter cet article