Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

489 - Un million de Grecs en AUSTRALIE !

23 Mai 2007, 22:00pm

Publié par gerardja

Etonnants : les Grecs sont environ un million installés dans la seule Australie !

J'ignorais totalement l'importance toute particulière de ces seuls Grecs parmi la population expatriée que compte l'Australie. C'est à l'occasion de la visite de leur Premier ministre que je découvre ce chiffre.

Et ils ne votent pas encore pour leur propres élections ! Un projet de loi est dans les cartons qui devrait bientôt voir le jour.

Voici le reportage que publie 'info.grece.com" à ce sujet :

"Avec plus d'un million de Grecs installés en Australie, le premier ministre, Costas Caramanlis, n'était pas en pays étranger en arrivant à Sydney lundi après-midi (heure locale). En provenance de Wellington, le chef du gouvernement poursuit ainsi sa tournée en Océanie, qui le mènera aussi au Vietnam. M. Caramanlis a été accueilli par les Grecs de la diaspora qui lui ont souhaité leurs meilleurs voeux pour sa fête, lundi étant le jour des deux saints Constantin et Hélène, le chef du gouvernement saluant à son tour, en eux, "une partie exceptionnelle de l’hellénisme".

"Vous êtes", a-t-il dit, "une communauté grecque qui montre sa créativité innée, son inspiration et son ardeur au travail et qui a réussi, non seulement à survivre, mais à progresser de manière impressionnante en offrant beaucoup, tant pour la mère patrie que pour l’Australie".

Comme l’a souligné M. Caramanlis, les Grecs d’Australie jouent un rôle de premier plan dans le resserrement des relations bilatérales, jetant des ponts d’amitié et conservant en même temps leur identité grecque, leurs traditions culturelles, leur langue.

Après avoir brossé un vaste tableau de la situation politique en Grèce, des relations internationales et des projets du gouvernement, le premier ministre a souligné l’importance de l’unité et de la concorde entre les Grecs et de la coordination de tous les efforts "pour renforcer notre place dans le monde et pour soutenir l’hellénisme".

M. Caramanlis, qui est accompagné de son épouse, Natacha, du ministre des Affaires étrangères, Dora Bakoyannis, et du secrétaire d'Etat, Theodoros Kassimis, a commencé ses contacts à Sydney par une visite à l'archevêque orthodoxe d'Australie, Mgr Stylianos.

M. Caramanlis, accueilli par des membres de la diaspora et des élèves du Collège grec orthodoxe de Sydney, a insisté en s'adressant à Mgr Stylianos, sur le rôle de la diaspora, l'objectif de tous étant, a-t-il dit, de construire l'avenir sur les bases solides existantes, avant d'ajouter que "la foi orthodoxe constitue un élément particulièrement fort de l'identité de la diaspora, le rôle de l'Eglise dans le maintien du caractère grec des générations suivantes étant incontestable, sans oublier celui de tout le mouvement associatif des Grecs de l'étranger".

M. Caramanlis a ensuite inauguré une nouvelle aile de l'hospice de l'archevêché d'Australie, saluant son activité philanthropique, alors que s'adressant aux membres de la diaspora, il a déclaré "gardez la Grèce dans votre coeur et soyez sûrs que nous pensons à vous".

Le premier ministre a poursuivi sa visite par un entretien avec le premier ministre de l'Etat de la Nouvelle Galle du Sud, Morris Iemma, qui a offert un déjeuner en son honneur. M. Iemma a salué le gouvernement grec "garant de la Démocratie et qui a apporté progrès et perspectives au pays" et s'est prononcé en faveur du retour des Marbres du Parthénon, précisant que le Royaume uni avait récemment restitué des objets d'art à l'Australie.

M. Caramanlis a, de son côté, mis l'accent sur les relations amicales entre les deux pays et insisté au plan économique que les investissements et les échanges commerciaux doivent se développer davantage, soulignant que la Grèce est le partenaire idéal pour les entreprises qui souhaitent être présentes sur le marché en expansion de l'Europe du Sud-Est.

Le premier ministre a exprimé par ailleurs sa satisfaction à propos de la signature prévue pour le lendemain à Canberra d'un accord entre les deux systèmes de sécurité sociale-retraite avec le premier ministre australien, John Howard, qui met fin à un litige sur le paiement des retraites concernant "des milliers de personnes qui ont travaillé dans les deux pays".

Dans un meeting devant une foule nombreuse de la diaspora peu avant son départ pour Canberra, M. Caramanlis a salué dûment la contribution de la communauté grecque au combat en faveur des questions nationales grecques, renchérissant que "la contribution de personnalités éminentes d'Australie à la défense de nos questions nationales est encore un exemple de votre influence et effort".

"Grâce à vous, l'image de la Grèce moderne devient plus forte, ll'image de la Grèce qui avance avec sûreté et confiance nationale vers des horizons ouverts, l'image de la Grèce qui sort dynamiquement au XXIe siècle en s'assurant une croissance forte dans un environnement de paix, de sécurité et de coopération internationale", a ajouté le premier ministre, rappelant à cette occasion que le gouvernement grec dépose prochainement pour vote au Parlement la loi qui accorde le droit de vote aux Grecs de l'étranger.

A ce point, M. Caramanlis a précisé que cette loi sera en vigueur, non pas lors des prochaines législatives mais lors du scrutin suivant, afin de permettre à l'administration publique de s'y préparer convenablement et afin de ne prendre personne de court sur des questions d'une aussi grande importance.

i-GR/ANA-MPA"

La Fédération des communautés grecques de France organise d'ailleurs les jours prochains à Paris, le Congrès des Fédérations des communautés grecques d'Europe.

Le jour où la France comptera autant de compatriotes dans un seul pays à l'étranger, nous pourrons dire que la France est un pays ouvert au monde.

A bientôt, la semaine prochaine.

Commenter cet article

Kormin 25/05/2007 23:12

Allons allons, ne soyons pas de mauvaise foi, nombreux sont les français qui aiment partir à l'étranger  ;)Simplement, ils ne s'y installent pas souvent définitivement, rien ne vaut la France quand même.Même si j'avoue que moi, je serais bien resté à Toronto ^^'