Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

515 - Créateurs au Brésil

24 Juin 2007, 22:00pm

Publié par gerardja

Poursuivant son tour du monde, Sylvain a rencontré Joël et Fabrice à Sao Paulo...

1) Joël a rejoint l'agence de tourisme créée par son épouse

Rien ne le prédestinait à cela puisqu'il s'agit d'abord d'un financier. Mais son diplôme obtenu - il y a onze ans -, il a effectué un séjour de coopérant du service national en entreprise au Brésil.

Après quoi, il a travaillé en France pour une banque, puis pour la Bourse.

Il pensait cependant encore et toujours au Brésil. Il y a cinq ans, l'occasion s'est présentée et il ne l'a pas laissé passer. Le voilà directeur de la filiale brésilienne d'un cabinet d'audit.

Et, il y a trois ans, il rejoint son épouse brésilienne qui a créé son agence de tourisme.
L'ambition est grande : devenir l'agence francophone de référence pour l'ensemble de la destination Brésil !

Ses conseils d'entrepreneur au Brésil se trouvent à cette page :
http://entrepreneursfrancais.zumablog.com/index.php?sujet_id=5671

Le site qu'il développe est ici :
http://www.bresil-decouverte.com/

2) Fabrice a créé sa pâtisserie "à la française"

Apprentissage en pâtisserie, premières activités professionnelles, service militaire, salariat et expérience chez quelques grands talents à Paris puis Lyon, puis c'est l'ANPE où il fait part de sa disponibilité pour l'étranger.

L'Inter de Rio le recrute comme chef pâtissier. Deux ans plus tard, il refuse une nouvelle affectation aux USA en en Australie pour découvrir le Brésil. SIx mois passés, une rencontre, il doit rentrer en France en vue de repartir à l'étranger.

Il y a seize ans, le voilà avec son amie brésilienne dans l'un des tout grands hôtels du Maroc alors qu'il visait l'Asie. Six annnées plus tard, aucun regrets. Il est marié, il a un enfant et songe à lui faire connaître le Brésil.

C'est Sofitel/Sao Paulo qui le recrute. Il y court, travaille très sérieusement et se fait connaître par tout moyen pendant trois années tout en poursuivant son rêve de création. 

Il y a six ans, il se décide, quitte son emploi de salarié, investit toutes ses économies et monte sa pâtisserie "Douce France" envers et contre tout. 

Aujourd'hui et sans avoir jamais emprunté le moindre sous, "Douce France", c'est 200 m² de magasin (et 60 places assises) et une boutique dans un centre comercial et un million d'euros de CA annuel !

Ses commentaires et conseils sont emprunts d'une très grande philosophie, celle merveilleuse d'un ancien apprenti, autodidacte. A lire absoluement ici :
http://entrepreneursfrancais.zumablog.com/index.php?sujet_id=5593

Quant à celui de son affaire, c'est par là :
http://www.patisseriedoucefrance.com.br/

Fabrice fait partie des créateurs français à l'étranger de type à la fois classique (ancien salarié, la passion l'a conduit à saisir sa chance) mais aussi atypique : il fait partie des rares compatriotes anciens apprentis créateurs de leur propre affaire. Autre particularité : il n'a fait appel à aucune banque ni à aucun partenaire local ! Bravo.

A demain.




Commenter cet article