Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

614 - La volonté de réussir...

29 Octobre 2007, 23:00pm

Publié par gerardja

C'était celle de C. qui débarqua à Londres il y a quelques années... sans même connaître l'anglais à cette époque !

[A la suite d’un échange sur un forum sur la nécessité ou non de connaître la langue du pays d’accueil, voici le témoignage de C.]
« Je suis d'accord avec K. et je l'ai vécu mais avec un happy end...

Je suis arrivé à Londres il y a 10 ans sans parler un seul mot d'anglais. 24 ans, idées plein la tête et pas de bon boulot en France car pas de diplôme ayant quitté l'école très jeune (ou comme disait Coluche "c'était l'école qui m’a quitté !").

Mon premier boulot (que j'ai trouvé en 3 heures de porte à porte) était plongeur/homme de ménage avec un salaire minable que j'ai gardé 2 semaines...
Travailler dur ne m’a jamais fait peur mais certaines personnes flairent l'arrivage frais et n'hésitent pas à l'exploiter et je pèse mes mots ! 
Après ça j'ai retrouvé du boulot dans l'après midi à 500 mètres du resto que j'avais quitté. Ma chance était double : le chef, un Français d'origine algérienne, qui parle français et m’a beaucoup aidé pour le début et… un don naturel (ou familial je devrais dire) pour la cuisine !

Ce fut le début d'une love story (un peu une success-story aussi). Je vous épargne les détails car ce sont 10 ans de ma vie qui vous feraient dormir ou, au minimum, vous fileraient une migraine.

Mais pour couper court, je suis maintenant marié avec une très belle anglaise qui m’a donné le cadeau le plus précieux, Oliver, mon petit garçon de 6 ans.

Coté boulot et style de vie je n'ai pas à me plaindre du tout, je suis maintenant directeur d'un restaurant. Nous avons chacun notre voiture, ma femme roule en golf cabriolet et pour ma part je préfère mon grand cherokee jeep ou ma Harley quand je dois me rendre dans le centre de Londres !

Maintenant dites moi quelle compagnie me donnerait la gestion d'un resto qui fait 900.000 £ de chiffre par an, simplement en se basant sur mon travail, mes résultats, mes effort et sans diplôme en France : aucune dans le pays-roi du diplôme ! Regardez tous les diplômes qu'il faut pour rentrer dans la police et avec quels résultats.

Bien sûr, ici aussi les diplômes aident ou sont obligatoires dans certains secteurs, mais l'expérience compte beaucoup. On emploie beaucoup plus de seniors que chez nous et on garde ainsi un niveau d'expertise plus élevé (sans parler du pouvoir d'achat).

Enfin, cela est mon histoire, mon expérience, je suis sûr que d’autres n’ont pas eu la même chance. Mais je suis toujours français et fier de l'être et vous souhaite une bonne soirée et bonne chance."

Bien évidemment, aujourd'hui, notre ami C. maîtrise l'anglais. Je ne serais pas surpris d'apprendre un de ces jours qu'il monte sa propre affaire.

Bonne chance à lui.

A bientôt.

Commenter cet article