Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

242 - Retour sur la sécurité économiqe des Français à l'étranger

16 Septembre 2006, 23:50pm

Publié par GERARD

L'élection présidentielle se profile... L'Assemblée des Français de l'Etranger (AFE) crée de nouveau une Commission temporaire relative à l'indemnisation pour catastrophes ou crises politiques...

"L’Assemblée a également décidé de se saisir de la question de la sécurité des Français de l’étranger et d’examiner les possibilités d’indemniser les Français victimes de catastrophes ou de crises politiques dans des pays étranger.

Deux commissions temporaires créées à cet effet rapporteront sur ces sujets."

Il s'agit là d'un extrait du communiqué du Bureau des Vice-présidents de l'AFE à l'issue de la plénière de septembre de cette institution.

Ce ne sera pas la première fois qu'une Commission s'intéressera à la question de l'indemnisation des pertes de biens et revenus persnnels et professionnels liés aux crises politiques qui ruinent nombre de nos compatriotes créatrices et créateurs à l'étranger au cours de périodes de troubles intérieurs.

J'ai moi-même participé aux travaux d'une telle commission lorsque je siégais au Conseil Supérieur des Français de l'Etranger, ancêtre de l'AFE.

Malheureusement, l'Etat ne voulant aucunement s'impliquer, nos séances de travail avec les assureurs et le service chargé de la tutelle des assurances au ministère des Finances ont tourné court !

La question est en effet clairement la suivante : sans aucune implication de l'Etat, il est évident que ne seront intéressés à couvrir de tels risques que ceux qui résident dans des pays "chauds". Dès lors, les primes à verser seront exorbitantes. Et personne ne s'assurera.

Seule la puissance publique pourrait créer un risque "catastrophes naturelles" et un second "risques politiques" à cotisation obligatoire mais réduite, assise sur une assiette à déterminée. Ainsi, chacun serait assuré, y compris pour des pays sans risque à un horizon prévisible - mais qui avait prévu l'attaque des Tours jumelles ? -, mais le faible coût d'un tel système rendrait ainsi possible la couverture de ces risques pour les pays où ceux-ci sont ou peuvent rapidement devenir très réels.

Si les calculs venaient à démontrer que le coût en serait encore trop élevé, un abondement de l'Etat devrait être envisagé à hauteur, par exemple, des dépenses moyennes qui sont les siennes pour assurer les rapatriements en cas de crise, ceux-ci faisant alors partie intégrante des dépenses couvertes par l'assurance tri-partite - Etat/entrepreneurs/assureurs - en question.

Il y a une solution "gagnante-gagnante" à mettre au point. Elle est possible. Reste à savoir si la création de ladite Commission temporaire n'est pas un moyen d'enterrer la question.

Bien à vous.

Commenter cet article

christophespb 17/09/2006 06:29

Bonjour Jacques,
Je pense que ce n est pas encore pour demain qu un projet realiste, verra le jour...
Bon dimanche, Christophe