Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

299 - Hélas, il n'y a pas que pour les créateurs français rapatriés que la situation est difficile...

12 Novembre 2006, 23:00pm

Publié par GERARD

C'est aussi le cas des entrepreneurs du Burkina-Faso rapatriés de Côte d'Ivoire...

C'est "LeFaso.net" qui nous le rappelle comme suit ICI :

http://www.lefaso.net/article.php3?id_article=17039&id_rubrique=10

"Rapatriés de Côte d’Ivoire : "A quand la restitution de nos droits ?"

jeudi 19 octobre 2006.
 
Le Collectif burkinabè des victimes d’exactions et de guerres (CBVEG), créé en 2004 par des compatriotes qui disent avoir été brimés dans leurs droits en Côte d’Ivoire, a, par la voix de son président Moumouni Sama, crié son ras-le-bol, le mardi 17 octobre 2006 au domicile de ce dernier, devant la lenteur dans le traitement des dossiers de ses membres.

Depuis le déclenchement de la guerre en Côte d’Ivoire, ils sont plusieurs milliers de Burkinabè qui ont été contraints de regagner le bercail. Le mardi 17 octobre dernier, Moumouni Sama, président du Collectif burkinabè des victimes d’exactions et de guerres, nous a confié que tous attendent toujours la restitution de leurs droits respectifs (destruction de plantations, concessions, boutiques...) par les autorités ivoiriennes.

Pour ce faire, le CBVEG a manifesté toute son indignation auprès d’autorités politiques nationales, notamment les ministres des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, de l’Action sociale et de la Solidarité nationale. Des vivres, ils en ont reçu à plusieurs occasions ou lors de cérémonies nationales. "Nous souhaitons que l’on nous aide à nous insérer dans le tissu social et économique.

Ce serait la solution définitive à nos souffrances", a dit Moumouni Sama. Des parcelles à grandes superficies cultivables ont été dégagées pour les rapatriés de la Côte d’Ivoire, précisément à Sapouy et dans la Sissili. Malheureusement, leurs propriétaires n’auraient pas encore reçu toutes les pièces administratives requises avant toute exploitation ou mise en valeur. Le bureau du CBVEG était basé à Larlé, dans la concession d’un privé, qui a fait détruire, cette année même, tout le bâtiment qui l’abritait.

Un cri de coeur donc du président Sama afin que toute bonne volonté vole à leur secours. Abordant les différentes rencontres sur la crise ivoirienne, Boubacar Sama, membre dudit collectif, s’est réjoui que les différents chefs d’Etat se préoccupent tant de cette question : "La crise a trop duré. Nous attendons que la paix revienne afin que chacun de nous puisse retrouver quelques biens en Côte d’Ivoire."

Des Burkinabè restés en Côte d’Ivoire seraient aujourd’hui de mèche avec les jeunes patriotes pour spolier d’autres compatriotes. Moumouni Sama dit détenir des noms et peut témoigner de ce qu’il a pu voir récemment en Côte d’Ivoire lors d’un bref séjour.

PB

Le Pays"

Pour nos compatriotes rapatriés de Côte d'Ivoire, j'indique ou je rappelle ci-dessous quelques sites susceptibles de les intéresser :

1) Site web ARCI Association des Rapatriés de Côte d'Ivoire
www.arci.asso.fr forum.arci.asso.fr petition.arci.asso.fr elections.arci.asso.fr
Email Jean-Luc DELAUNAY, Président, arci(at)cegetel.net

2) Site web ADESCI Association de Défense des Entreprises Sinistrées en Côte d'Ivoire
www.adesci.asso.fr forum.adesci.asso.fr petition.adesci.asso.fr
Email Marc BALZER, Président, adesci(at)neuf.fr

3) Pour le Bakwaba-Club des "Toubabs" :

http://bakwaba.club.fr/toubab.html

Quand se résoudra-t-on enfin à régler les problèmes liés aux pertes de biens personnels et professionnels des expatriés ? La France doit trouver une solution. Pas elle seulement. Tous les pays qui encouragent leurs ressortissants à s'implanter à l'étranger. Pourquoi pas d'ailleurs une solution "européenne" ou "mondiale". Il suffirait de faibles contributions des Etats et entreprises pour en finir avec ces questions d'indemnisation !

Bien à toutes et tous.  

 

 

 

 

Commenter cet article

JL Delaunay 28/04/2007 22:11


Pour information et réponse au rapport n° i3694 paru recenment (mission d'information sur les rapatriés - Assemblée Nationale)
 
Merci de bien vouloir largement diffuser le message ci-dessous :
 

Présidentielle 2007: Abandonnés par nos Elus?

Organization:
ARCI - Association des Rapatriés de Côte d'Ivoire
 




Date et heure de l'événement:
Jeu, 2007-04-19 11:00


 
Location:
France


 
MEMOIRE & LETTRE AUX CANDIDATS A L'ELECTION PRESIDENTIELLE
Les réponses seront médiatisées et suivies d'un communiqué de Presse officiel de l'ARCI


 
Description:

L’Association des Rapatriés de Côte d’Ivoire (ARCI), plus de deux ans après les faits, et alors qu’aucune réponse d’envergure n’a été donnée aux demandes des rapatriés et qu’une mission d’information parlementaire sur la situation des rapatriés de Côte d’Ivoire a présenté les conclusions de son projet de rapport, saisit les candidats aux élections présidentielles. l’ARCI attend des engagements fermes et précis des candidats, et leur soumet le présent mémoire et les pièces annexes. .../...
 
Lire la suite du texte et soutenir notre action sur elections.arci.asso.fr ou sur le forum rapatries.heberg-forum.net rubrique Action / Présidentielles 2007



Site web ARCI Association des Rapatriés de Côte d'Ivoire
www.arci.asso.fr forum.arci.asso.fr petition.arci.asso.fr elections.arci.asso.fr
Email Jean-Luc DELAUNAY, Président, arci(at)cegetel.net

Site web ADESCI Association de Défense des Entreprises Sinistrées en Côte d'Ivoire
www.adesci.asso.fr forum.adesci.asso.fr petition.adesci.asso.fr
Email Marc BALZER, Président, adesci(at)neuf.fr



 
Short description of suggested url:
Association des Rapatriés de Côte d'Ivoire (ARCI)

 
Suggested link:
www.arci.asso.fr