Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

316 - NP - Des mots et des maux...

29 Novembre 2006, 23:01pm

Publié par GERARD

Il est de nouveaux mots qui donnent des maux... de tête

Toujours à l'affut de nouveaux produits je viens de tomber sur le "rentring". Puis sur un article de François Taillandier, paru dans "L'Humanité", qui, apparemment, a eu les mêmes soucis que moi. Voici ce qu'il en dit :

"La guerre dans les mots par François Taillandier

Rentring


Comme beaucoup de gens, je suppose, en voyant les affiches surgies un peu partout dans les rues, je me suis demandé ce que c’était que le « rentring », nouveau concept ou nouveau produit autour duquel a été ménagé un soigneux « teasing ».

Car c’était un teasing, ça je le sais, je sais ce que c’est qu’un teasing. C’est de la même famille que strip-tease. C’est une méthode publicitaire consistant à ne pas dévoiler tout de suite le produit dont on fait la publicité, afin de susciter à l’avance la curiosité du prospect. Et un prospect, ça je le sais aussi, c’est, grosso modo, un acquéreur potentiel.

Donc, prospect du « teasing » sur le « rentring » (et connaissant par ailleurs le « rentre-dedans », mais pas le « rentring »), je suis allé consulter « lerentring. com », le site indiqué sur l’affiche, dans l’espérance d’en savoir davantage. En fait, je ne sais pas si j’ai trouvé le bon site, car je suis tombé sur un portail qui se définit comme le portail du « buzz marketing ».

Le buzz marketing ?... Remettant à plus tard mes recherches sur le rentring, j’ai tenté de comprendre ce que c’était que le « buzz ». Parce que le marketing, je connais, c’est fastoche. Le buzz m’a l’air un peu plus compliqué. D’ailleurs je n’ai pas compris. En tout cas il y avait une rubrique sur les « buzz people » et une autre sur les « buzz tools ». Des tools ? Damned ! Aussitôt, laissant là le buzz, je voulus savoir ce qu’étaient les tools. Je vous dis tout de suite, je n’ai pas compris non plus. Mais j’ai appris cependant qu’il existe quelque chose qui s’appelle : buzz monitoring. Sur quoi, fortuitement, mes yeux se sont portés sur un « avis aux geekettes ». Comme j’ignore également ce que c’est qu’une geekette (mais le mot est sympathique, il fait penser à un vieux mot français, « gisquette », on imagine tout de suite des filles mignonnes et sympas), je suis allé voir.

Les geekettes, donc, étaient invitées, tenez-vous bien, à « découvrir en avant-première une PSP exclusive ». Une PSP. Exclusive, de surcroît. J’avoue qu’à ce stade, j’ai préféré en revenir à ma première recherche, sur le rentring. Il y était question de « films viraux ». Et là, j’ai laissé tomber, parce qu’en fin de compte, je n’ai pas trop envie de les attraper, leurs films viraux. Mais quand même : quel monde inventif !

Bien. Ce qui suit n’a rien à voir, mais on est en novembre, il fait gris, et je me suis rappelé ce matin cette phrase, qui est (je crois) de Chamfort, et que je vous offre : « La journée la plus perdue de toute est celle où je n’ai pas ri. »

Cependant désireux de pouvoir vous en dire plus, j'ai poursuivi les recherches. Et voilà ce qu'en dit le site "Le Petit Champignacien illustré" :

Rentring

 

"Ce terme qui tient de l'anglais de pacotille a été fabriqué par France Télécom pour une campagne de publicité en faveur d'une nouvelle offre de produits."

 

Bon... arrivé là, j'ai décidé de faire comme l'ami Taillandier... en rire ! A demain.


 


Commenter cet article