Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

338 - Créateurs en INDONESIE (1)

22 Décembre 2006, 00:11am

Publié par GERARD

Sylvain est passé en Indonésie...

Il y a rencontré Jean-Louis, Marc, Saïd, Socrate et Greg.

1) Jean-Louis

Ancien de l'Essec, après de nombreuses années dans la mercatique pour différents groupes français ou étrangers, Jean-Louis est affecté en Allemagne. Mais la filiale dans ce pays de son entreprise est dissoute. Il est alors embauché par L'Oréal pour diriger sa succursale en Indonésie qu'il quitte 18 mois plus tard en bonne harmonie. Il intègre alors un important groupe indonésien, toujours à Jakarta. Mais las ! la crise le contraint procéder à la fermeture de nombre de ses magasins.

Mais une opportunité se présente quand il pense à associer bois exotiques "de qualité" et "artisans très doués". Et voilà partie son actuelle entreprise de mobilier "art déco" ou "contemporain". La réussite est là même si les questions administratives sont complexes...

2) Marc

Etudes à Marseille, école hôtelière en Suisse. Le viru a frappé. Sac à dos en Allemagne, en Angleterre, en Amérique centrale... puis en Malaisie. Quatre années ont passé ! Il intègre alors le groupe Accord. La crise asiatique le trouve à Jakarta. Muté à Bangkok, après deux années, il se sépare du groupe pour revenir en Indonésie où il s'installe en qualité de consultant hôtelier avec pour premier client... le groupe Accord !

Les affaires se développent et il étend son activité à l'immobilier et à la création de nouveaux produits hôteliers, en association avec un partenaire national.

Depuis, il a étendu ses activités immobilières au Viêt-Nam et a d'autres projets pour l'Inde.

Je vous invite à lire les fiches les concernant ici :

http://www.lemondeestanous.net/

Là encore, nous retrouvons un parcours bien connu : découverte de l'étranger comme salarié, ou étudiant puis salarié, volonté de créer, saisie d'une opportunité et développement de ses propres affaires...

La suite, demain.

Bien à vous

Commenter cet article