Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

371 - Des Créateurs français à l'étranger récompensés...

21 Janvier 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

Ils ne sont pas nécessairement "établis hors de France", mais ils "créent" à l'étranger !

Ils se verront remettre le 30 de ce mois les Prix décernés par l'Association Française d'Action Artistique (AFAA).

Il s'agit de :

Arts plastiques

Daniel Buren

Un artiste français au Guggenheim ? L’affaire n’est pas banale, encore moins lorsque celui-ci se nomme Daniel Buren. Au printemps 2005, 35 ans après avoir été invité à plier bagage alors qu’il participait à la 6e exposition internationale, Daniel Buren a créé l’événement à New York en (ré)investissant l’espace central du Guggenheim, avec le soutien de la société Paul Ricard. Juste retour des choses pour cet artiste hors pair qui a multiplié les expositions dans le monde entier l’an passé, notamment en Chine dans le cadre de l’Année de la France en Chine.

Mode

Christian Lacroix

Des vêtements, des photographies, des accessoires, croquis, fiches, objets, mais aussi des oeuvres d’artistes contemporains (Annette Messager, Jean-Michel Othoniel…) : l’exposition « Dialogues » proposée par Christian Lacroix à Canton et Pékin dans le cadre de l’Année de la France en Chine, puis à Bangkok, a permis de lever le voile sur le travail de l’un des hauts représentants de la mode à l’échelle internationale. Plus que cela, c’est à une évocation de la mode française que le grand couturier invitait le public, au terme d’une démarche singulière et remarquée.

Architecture

Jean Nouvel

De capitales en mégapoles, de cités modernes en villes en plein essor, Jean Nouvel a avalé les kilomètres tout autant que les projets et les inaugurations en 2005. On l’a ainsi vu à Madrid pour les ouvertures de l’hôtel Puerta América et du Reina Sofia et à Barcelone pour celle de la tour Agbar. On l’a suivi à Londres, Koweït city, Doha pour des constructions en cours ou à venir. À Copenhague, il exposait son talent au musée Louisiana… L’architecture française porte en elle une certaine idée de l’excellence tournée vers l’avenir, incarnée par Jean Nouvel.

Théâtre équestre

Bartabas

De mars à mai 2005, le Théâtre équestre Zingaro de Bartabas a établi ses quartiers à Tokyo pour 42 représentations de Loungta, les chevaux de vent. Un spectacle à la logistique lourde que le public japonais s’est empressé d’aller voir, curieux de cette aventure sans nulle autre pareille. Pour la circonstance, un chapiteau reconstituant une yourte en intérieur avait été spécialement dressée. Obstiné, l’inclassable Bartabas attendait de longue date cette incursion au Japon. La finesse et la sensibilité de Loungta lui ont permis de séduire de nouveaux spectateurs.

Danse

Jerôme Bel

« Les représentations que nous avons données aux États-Unis sont parmi les meilleures que nous ayons jamais faites avec celles de Bruxelles et Londres. » C’est en ces termes que Jérôme Bel a ponctué une tournée — soutenue par l’AFAA — de sept dates en Amérique du Nord (New York, Columbus, Minneapolis et Ottawa), au printemps dernier, avec The show must go on 2. D’autres représentations ont suivi en Europe. Cette première américaine a convaincu l’artiste, aux avant-postes de la nouvelle génération de la danse française, et son entourage tout autant que le public. « Let’s keep in touch, then ! »

Musique classique et contemporaine

Laurence Équilbey

Le choeur de chambre Accentus et Laurence Équilbey ont acquis, en une quinzaine d’années, une réputation qui dépasse largement les frontières françaises. L’an dernier, l’ensemble s’est produit au Brésil (São Paulo, Rio de Janeiro) avec un répertoire intégrant Francis Poulenc – dont la musique fit connaître le choeur à ses débuts, Maurice Ravel et le compositeur brésilien Heitor Villa-Lobos. En pleine Année du Brésil en France, Laurence Équilbey et Accentus ont également interprété ces oeuvres à Nevers, Paris, Rouen et Vitry-sur-Seine.

Musiques actuelles

Louise Attaque

« Quatre garçons dans le vent » : si la formule n’était déjà consacrée, on pourrait volontiers l’attribuer aux « quatre » de Louise Attaque, Gaëtan Roussel, Robin Feix, Alexandre Margraff et Arnaud Samuel, emportés par une nouvelle vague de (gros) succès en 2005. Louise Attaque a rodé son nouvel album, À plus tard crocodile, sur les routes du monde, en particulier d’Amérique latine dans le cadre du programme « Génération Musiques »de l’AFAA, avant de mordre les scènes françaises.

Théâtre

Ariane Mnouchkine

Pour ceux qui, depuis maintenant plus de 40 ans, suivent le fil d’Ariane Mnouchkine, Kaboul, New York, Berlin, Bochum et Melbourne constituaient les principales étapes de l’année 2005. L’AFAA a tout particulièrement accompagné le Théâtre du soleil avec Le dernier caravansérail (Odyssées) dans son voyage américain, à l’occasion du festival de théâtre français « Act French ». Partout, les rencontres et le succès, au croisement du théâtre et de l’humain. Sans frontière aucune.

Afrique en créations

Didier Awadi

Propulsé sur le devant des scènes africaines et européennes dans les années 90 avec son groupe Positive Black Soul, Didier Awadi a démarré en 2003 sa carrière solo. Depuis, il n’a eu de cesse d’enchaîner concerts et tournées, chantant en différents points du monde qu’ « Un autre monde est possible » (album sorti en 2005). Il s’est produit l’an passé dans 24 pays (Afrique, Brésil, France) en développant son projet « Présidents d’Afrique » qui mêle à la culture hip-hop les discours fondateurs de grandes personnalités politiques du continent. Ce parcours audacieux lui a valu d’être promu à l’ordre des Chevaliers des arts et des lettres en France et au Sénégal.

Échanges et cultures du monde

André Midani

Figure incontournable dans le monde de la culture au Brésil, André Midani s’est consacré avec une remarquable énergie à Brésil, Brésils, en qualité de commissaire général de la saison. Le succès de cette année peu commune doit beaucoup à la riche expérience d’un homme au parcours tout aussi peu commun. À la création et à la direction de diverses maisons de disque (Warner international à New York…), il a notamment oeuvré pour le développement de l’industrie musicale en Amérique latine, introduisant en particulier la bossa nova sur le marché.

Mécénat

Gilles Benoist

C’est en sa qualité de président de CNP Assurances depuis 1998 que Gilles Benoist a assumé la direction du Comité des mécènes français de « Brésil, Brésils » l’an passé. Le succès sans précédent en France de cette année hors-norme doit beaucoup à la mobilisation des entreprises (Accor, Arcelor, Areva, CNP Assurances et Suez) et à la volonté affichée par Gilles Benoist d’accompagner l’énergie créatrice des artistes et du peuple brésiliens.

Le texte de présentation de ces nouveaux prix (depuis 2005) est le suivant :

Parce que les artistes et créateurs vivant et résidant en France sont souvent les meilleurs « ambassadeurs » de la culture française à l’étranger, l’AFAA a souhaité depuis 2005 « reconnaître » celles et ceux qui se distinguent particulièrement par la dimension internationale de leur travail, par leur créativité et la diffusion de leur oeuvre à l’étranger.

Je serais très heureux de pouvoir lire, très bientôt ceci :

"Parce que les créatrices et créateurs d'entreprises à capitaux français établis hors de France sont souvent les meilleurs "ambassadeurs" de notre pays à l'éranger, XXX a souhaité "reconnaître" celles et ceux qui se distinguent particulièrement par le rayonnement économique, social et culturel de notre pays à l'étranger, par leur créativité, leur savoir-faire, leurs relations fraternelles et la diffusion de nos biens et services, de notre langue et de notre culture, des idéaux de nos arts et lettres et de notre République à l'étranger."

A notre gouvernement, aux mécènes français : Chiche ?

Commenter cet article