Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

376 - TROP, C'EST TROP !

26 Janvier 2007, 23:09pm

Publié par GERARD

Voilà que "Le Monde" est pris en défaut de vigilance. A propos des Français établis hors de France... Cela devient inadmissible !

Qui a écrit : 

"L'inscription sur les listes électorales dans les consulats est, dans sa grande majorité, le fait d'électeurs établis durablement à l'étranger, les résidents temporaires optant plus généralement pour le vote par procuration. Le choix des destinations ne laisse guère de doutes sur les raisons fiscales et professionnelles qui motivent un grand nombre de ces expatriations" ?

[souligné par moi]

Un agent de la direction générale des impôts ? Non.

Un agent du Trésor ? Non.

C'est un cadre du journal "Le Monde" dans un article publié en page 11 du numéro daté du vendredi 2007, monsieur Patrick Roger.

C'est proprement scandaleux de semer ainsi l'opprobre sur plus de 2 millions de compatriotes alors que la plupart tissent un réseau de relations économiques, sociales et culturelles entre la France et leur pays d'accueil, très utile à notre pays. C'est intolérable de les assimiler à quelques cas - qui font l'actualité - de milliardaires qui, en effet, n'ont pour seul intérêt pour leur pays d'accueil que son barème fiscal.

Qui a dit à ce journaliste qu'il s'alarmait (?) de ce que : "La France est en train de devenir un pays d'émigration" ?

Un membre du Front National ? Non.

Un politicien de Vendée ? Non.

C'est un député, monsieur Thierry Mariani.

A-t-il une compétence particulière sur le sujet ? Il le devrait puisqu'il assure les fonctions de secrétaire national chargé des Français de l'étranger de son parti.

Il semble bien qu'il soit la source principale, sinon unique, de ce journaliste qui nous raconte n'importe quoi, sur la base d'informations manifestement insuffisantes et de raccourcis ou amalgames trompeurs.

Deux exemples.

1. Après avoir expliqué que les inscrits sur les listes électorales pourrait bien passer de 385.614 en 2002 à plus de 800.000 cette année, il écrit :

"Ce demi-million [sic ?] recouvre des citoyens installés à l'étranger qui ne votaient pas au[para]vent mais traduit aussi l'augmentation du nombre des expatriations ces dernières années."

Ce "mais aussi" laisse à penser qu'une partie non négligeable du doublement du nombre d'inscrits résulterait de mouvements massifs d'expatriation.

Il n'en est bien sûr et malheureusement rien ! Avec environ 3% de Français à l'étranger, la France demeure un pays à très faible expatriation par rapport à beaucoup d'autres. Elle devrait d'ailleurs encourager ces migrations nécessaires à notre développement pour les nombreuses raisons développées dans l'étude du CES sur les créatrices et créateurs à l'étranger (premier Lien en haut à droite).

2. Le même journaliste écrit : "Ce n'est certainement pas un hasard si l'UMP a, depuis plusieurs mois, engagé une forte campagne de mobilisation auprès de ces Français de l'étranger, pour les inciter à s'inscrire sur les listes électorales, campagne abondamment relayée sur les ondes de TV5 et de RFI."

[Toujours souligné par moi]

Comment peut-on penser que ces chaînes publiques relaieraient la campagne d'un parti, quel qu'il soit ? Encore une inexactitude. Ces chaînes appliquent tout simplement un programme public d'encouragement citoyen qui ne date pas d'hier et se reproduit - pas nécessairement sous les mêmes formes bien sût - à chaque élection nationale.

Que ce grand journal du soir publie un article aussi mal informé et aussi tendancieux me surprend et me navre !

A demain.

Commenter cet article

gerardja 28/01/2007 02:40

A Louise et à quelques autres lecteurs…
 

Merci de vos commentaires et suggestions. J’ai envoyé copie de mon interpellation sur ce sujet à madame la médiatrice du Monde. J’y ai joint copie d’autres interventions directes faites par certains d’entre-vous au journaliste concerné.
 

L’un d’eux me dit l’avoir appelé au téléphone pour discuter du message qu’il lui avait envoyé. Au final, monsieur Patrick Roger lui a reproché de faire une « lecture partielle et partiale », voire « personnelle » de son article et après ses protestations, il lui a indiqué qu’il se passerait désormais de ses sources pour de prochains articles sur les Français à l’étranger et lui a raccroché au nez !
 

Ceci dit, j’invite toute lectrice et tout lecteur en désaccord avec l’amalgame qui ressort de ce papier : expatriation = fuite des impôts français, à protester comme moi auprès du Médiateur en allant sur cette page : mediateur@lemonde.fr
 

 

Louise Hoerter 27/01/2007 11:13

C'est bien de protester sur ton blog..mais d'écrire au Monde serait encore mieux !cordialement Louise