Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

413 - Créateurs au JAPON (1)

4 Mars 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

La moisson de Sylvain est belle...

1) Avec Jean tout d'abord

Il y a 37 ans, Jean est stagiaire et effectue des études de marché au Japon. Il termine ensuite des études commerciales et connaît alors plusieurs employeurs dont certains lui proposent de repasser quelque temps au Japon pour y développer leurs marques.

C'est alors qu'un autre groupe le recrute pour le former à la langue et aux affaires japonaises. Il y passe donc environ six ans avant de travailler de nouveau six ans en France.

C'est alors que l'administration diplomatique et la Datar le sélectionnent en qualité de contractuel pour cinq nouvelles années au Japon, afin d'y promouvoir la France accueillante aux investissements étrangers.

Après quoi, en 2001, au moment de revenir en France, il décide demeurer au Japon, d'y créer son propre boulot - de consultant - puis, son entreprise.

Patience, compréhension et engagement sont pour lui les mots-clés d'une création réussie au Japon et, s'il y avait pensé avant, il aurait lancé son affaire bien plus tôt !

Plus de détails, ici :

http://entrepreneursfrancais.zumablog.com/index.php?sujet_id=4993

2) Avec Jean-Marc à présent, lui aussi à Tokyo

C'est un rêve d'enfant et une rencontre qui ont conduit Jean-Marc au Japon. Le rêve était pour lui de traverser la Sibérie avec son fameux trans-sibérien. La rencontre, c'est une voyageuse américaine qui, elle aussi envoûtée par Yokohama, suggère qu'il fasse comme elle qui vient de décider de rechercher un emploi sur place.

Et pourtant, Jean-Marc est économiste, a un travail de cadre dans une grande entreprise française... Il rentre, démissionne, repart au Japon et rejoint cette jeune femme, alors à Osaka.

Ils partagent provisoirement un appartement. Ils enseignent l'anglais. Il apprend le japonais. Il rencontre sa future épouse. Il lui faut alors un travail plus consistant. Il travaille pendant un an dans l'import-export.

Puis décide avec son épouse de se lancer. Ce sera, pour commencer, l'importation de mobilier de style. Puis, les choses évoluant, il saisit "son opportunité" quand une compatriote décide de vendre sa société d'importation de lampes et tissus d'ameublement de qualité.

Il y rajoute les meubles, crée des coins d'exposition et de vente dans les grands magasins, y ajoute son propre magasin, s'associe avec un partenaire japonais à qui il cède la distribution, développe la création elle-même.

Des idées ? Il en a encore beaucoup, y compris pour exporter le concept qu'il a developpé.

Il donne des conseils aussi, là :

http://entrepreneursfrancais.zumablog.com/index.php?sujet_id=4992

Très bonnes lectures et... à demain.

Commenter cet article