Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CREATRICES ET CREATEURS D'ENTREPRISES A L'ETRANGER

366 - Conseils aux créateurs

18 Janvier 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

J'étais ce matin au "Salon du livre d'entrepreneuriat"...

Et je suis très bien tombé ! Organisé par Advancia, "l'école où les projets prennent vie", celle de la CCI de Paris, sa "leçon inaugurale" (le terme est de moi) avait été confiée à monsieur Yvon Gattaz, membre de l'Institut de France, ancien patron des patrons, président de la Fondation "Jeunesse Entreprise".

L'âge a souvent le mérite de bonifier ceux qu'il atteint. Du temps où j'avais le plaisir de travailler avec son ami Octave Gélinier, je ne lui avais pas remarqué autant de finesse, d'humour, de culture de l'enthousiasme.

J'ai donc passé un très délicieux moment et me suis efforcé de noter les meilleurs (selon moi) conseils qu'il donne aujourd'hui aux créatrices et créateurs ou aux jeunes qui désirent créer. Je vous les livre maintenant, dans l'ordre de leur exposition.

1. Vous avez envie de créer ? Ne demandez pas conseil à un ancien. Nous sommes incompétents.

2. Gardez votre secret. Il y en a 1.000, mais en fait un seul. Celui de la découverte quand se croisent un produit et un marché.

3. Que devons-nous faire à la Fondation pour nous assurer qu'un jeune va réussir ? Deux choses : primo, voir s'il dispose de capacités humaines ; secundo, voir si ses yeux brillent !

4. Nous avons tous deux types de qualités : celles "de réception" (capacités d'analyse, de synthèse, de mémoire) et celles "d'émission" (imagination créatrice, combativité, ténacité, goût du travail en équipe, charisme, sens de l'initiative et aussi... "bon sens", la plus nécessaire pour la prise de 90% des décisions).

5. Lancez-vous très tôt. Notre potentiel de goût du risque fond avec l'âge, la belle situation, le cercle de famille qui s'élargit...

6. L'expérience ne sert à rien. Allez-y. N'attendez pas. Sinon, la perte de votre goût du risque va s'accélérer !

7. Une vertu est irremplaçable : l'exemplarité. Vous avez réussi ? Ecrivez.

8. S'il y a des recettes pour réussir ? Non. Ou plutôt si, une seule. Celle-ci :

- 10 % de finances,

- 10 % de compétences,

- 40 % de vaillance,

- et 40 % d'inconscience !

9. Notre grande faiblesse, en France, c'est que nous cultivons le "nanisme". Osez créer des "entreprises de croissance".

10. Un kg d'abeilles est plus efficace qu'un kg d'éléphant ! Semons l'enthousiasme !

Après ces propos décapants, j'ai assisté un "débat" sur le thème "échouer, se relancer, réussir". Puis regardé les thèmes des nombreux autres débats avec des auteurs (souvent créateurs). Un regret : aucun concernant la création à l'étranger.

Puis j'ai fait le tour des exposants. Sylvain - qui poursuit son tour du monde des "entreprises à capitaux français" à l'étranger et de leurs créatrices et créateurs - peut se réjouir : aucun ouvrage pour l'instant sur la création, les créatrices et les créateurs à l'étranger. Quand le sien sortira, il fera un tabac !

Message personnel à son intention : j'ai moi-même édité un ouvrage l'an dernier, sur tout autre sujet et en recherchant la meilleure formule pour tirer les prix afin d'assurer une plus large diffusion. S'il souhaite un avis, je suis à sa disposition.

Bien à vous.

Voir les commentaires

365 - NP - Une innovation pour aider à innover !

18 Janvier 2007, 00:25am

Publié par GERARD

Innover est souvent l'association d'un besoin observé à diverses techniques bien connues...

Le "Mobi" - dont nous parle "Le Monde 2" dans sa dernière livraison - est dans ce sens extraordinaire.

Leurs inventeurs, de l'université de Leads, de l'autre côté du Chanel, ont observé que la société vieillissait et que leur mobilité s'en trouvait réduite. Par une commande, le constructeur Ford les avait mis sur la piste en relevant que ses meilleurs clients (achetant le plus d'options, les plus chères...) avaient dépassé les 50 ans, mais que les jeunes concepteurs de ses voitures et options, beaucoup plus jeunes, ne parvenaient pas à concevoir celles qui sont utiles à des personnes perdant petit à petit leur masse musculaire.

Ils ont alors relevé que nombre de citoyens, de commerçants, de designers, de... - nous autres quoi ! - ne se rendaient pas compte de toutes les difficultés rencontrées par les personnes âgées dans des situations plus que courantes : objets trop lourds, packs lourds et situés sur les étages élevés, difficultés pour faire certains mouvements pourtant nécessaires (sortir de sa voiture par exemple ou charger un paquet lourd dans un coffre ou un caddy), éclairages brillants inadaptés à une vue qui baisse, indications utiles en caractères trop petits...

Ils ont enfin inventé la "third age suit", sorte de combinaison couplée à toutes sortes d'empêcheurs de se mouvoir en rond qui permettent à ceux qui les portent quelques minutes ou quelques heures, de ressentir ce que ressentent les personnes âgées.

Et depuis, c'est tout un business qui s'est développé : vente et formation à l'utilisation de la combinaison en question. Les deux créatrices d'un cabinet de conseil en innovations pour le marché des "seniors" viennent d'acheter les droits pour l'Europe (hors G-B).

Il en reste à prendre pour d'autres pays ou continents... Le produit intéresse notamment les patrons de grands magasins et centres commerciaux, mais il peut être précieux pour de nombreux concepteurs ou vendeurs.

A demain.

Voir les commentaires

364 - Représentation des nationaux à l'étranger

16 Janvier 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

Contrairement aux affirmations récentes dénoncées ici, la France n'a pas le monopole de la représentation citoyenne de ses expatriés !

Selon une étude récente (fin 2006), si l'Allemagne l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Irlande, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède ne disposent pas d'organes de représentation de leurs expatriés, il n'en est pas de même pour d'autres Etats européens.

Nos amis espagnols sont représentés au sein de "Conseils de résidents" dans chaque circonscription consulaire de plus de 700 immatriculés, ainsi qu'au sein d'un Conseil général de l'émigration, organe consultatif placé auprès du mnistère chargé du travail.

Nos amis italiens le sont localement auprès de Comités italiens de l'étranger là où ils sont plus de 3.000, ainsi que d'un Conseil général des Italiens à l'étranger. Ils disposent par ailleurs de 12 députés et de 6 sénateurs.

Quant à nos amis portugais, 2 députés représentent les expatriés en Europe et 2 autres ceux établis hors d'Europe. Ils sont également présents au sein d'un Comité des Communautés portugaises à l'étranger.

L'étude en question n'évoque cependant pas le cas des autres Etats européens non plus que ceux des autres nations dans le monde.

Vous trouverez cette étude ici :

http://www.senat.fr/lc/lc166/lc166.html

Un point plus exhaustif reste à faire, sans compter leur représentation au sein de nombreux Conseils économique et sociaux ou institutions similaires.

Chers amis, à demain pour un autre sujet.

Voir les commentaires

363 - Des idées toujours aussi inacceptables !

15 Janvier 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

C'est de nouveau "Le Figaro" qui, sous la plume de Michel Sifres, s'en prend aux Français à l'étranger...

Sous le titre "Aimer la France", voilà ce que l'on peut notamment lire :

"... Pourtant, qui ne peut à la fois s'inquiéter de la clochardisation galopante d'une partie de la population et du départ de tant de jeunes, entreprenants et découragés, vers l'étranger ? Quoi qu'on pense de cette juxtaposition, elle traduit la même carence, elle illustre le même échec, elle distingue le même mal..."

Ainsi donc, le fait que des jeunes aillent entreprendre à l'étranger serait révélateur d'une carence , d'un échec, d'un mal !

Faut-il encore dire que créatrices et créateurs à l'étranger y sont pour la plupart partis - comme salariés - pour servir des entreprises françaises (les autres pour études, stages ou volontariat, quand ils ne sont pas nés à l'étranger) ?

Faut-il rappeler à un éditorialiste qui ne manque pourtant pas de cervelle que tout pays a besoin de réseaux à l'étranger, dans le monde économique tout autant que social ou culturel ?

Faut-il lui redire combien ils servent notre économie hexagonale ?

Mais ce n'est pas tout. Un autre site s'y met.

C'est le "Blog de débat 2007" qui, cette fois sous la plume d'Emeric Burin des Roziers, se demande "Comment inciter au retour des Français à l'étranger ?" et qui assène contre-vérités sur contre-vérités.

En voici un florilège.

"... La France choie ces expatriés. Elle leur assure d'abord une représentation nationale, ce qui est rare."

Non, c'est de moins en moins rare. Ils ont même parfois, ailleurs, des députés. Les pays réellement démocratiques ou qui se démocratisent le font. Sous une forme ou une autre.

Encore faut-il noter que, récemment, des marches arrières ont eu lieu. Exemple : les Français hors d'Europe, aujourd'hui, ne peuvent plus voter pour les élections européennes.  

"Elle leur offre ensuite la possibilité de recevoir une éducation primaire et secondaire semblable à celle qu'ils recevraient sur le territoire, grâce à un réseau de 425 établissements scolaires."

Oui. Mais monsieur Burin se garde bien de dire qu'ils paient plus de 60 % des coûts ! 

"Enfin, naturellement, elle veille à leur sécurité. Ceci est louable, et la France peut en être fière."

Oui, et de cela ce sont les Français à l'étranger qui sont fiers. Les Européens à l'étranger aussi, ainsi que, parfois, d'autres étranger francophones.

"Parallèlement, la France tire probablement certains bénéfices de cette dense présence internationale, ne serait-ce que parce qu'elle est souvent synonyme du développement à l'étranger d'entreprises nationales. Au-delà, on peut penser aussi que les expatriés contribuent au rayonnement de la France, sur un plan intellectuel et donc diplomatique."

Le "probablement" est de trop, cher monsieur. Evidemment, vous ne connaissez pas non plus le rôle des Français à leur compte dans ce rayonnement y compris économique. Triste. 

"... Un sondage réalisé au printemps indique que la moitié d'entre eux ne souhaitent pas rentrer avant la retraite, voire ne souhaitent pas rentrer du tout. C'est évidemment dommage, car ces citoyens pourraient à leur retour faire profiter de leur expérience, de leurs compétences, de leur ouverture culturelle et oeuvrer ainsi au développement du pays."

Je confirme la statistique. Mais pas le regret. Il est d'autre manière que leur retour pour pouvoir "profiter de leur expérience, de leurs compétences, de leur ouverture culturelle...". La première consisterait à les considérer.

D'ailleurs, le premier commentaire vous répond :

"Le dernier "expat" revenu au pays pour cause d'ouragan tropical à subir (il a cru qu'il allait mourir et "a tout perdu"), il est Rmiste encore à ce jour et vit dans un taudis au milieu de rien !
Il rumine, il rumine..."

"Plus prosaïquement, ils pourraient alimenter le système social, payer des impôts, consommer des biens et des services."

Ah, nous y voilà ! Comme s'ils ne consommaient pas déjà, de l'étranger, des biens et services français. Comme si, pour ceux qui le peuvent, ils ne cotisaient pas à notre système social !

"En outre, beaucoup d'entre eux ont pu et su profiter le temps venu de l'environnement éducatif et social français. Ce qu'ils apporteraient ne serait alors que le juste retour de ce qui leur a été offert."

Lamentable ! Quelle ignorance - après leur financement majoritaire de nos écoles à l'étranger - des apports permanents de nos compatriotes établis hors de France à notre pays !

"Ainsi, il est opportun d'identifier et de mettre en oeuvre une stratégie qui inciterait les Français à revenir.."

Et suit un développement sur ce que pourrait être cette politique.

Qui se termine par ces mots :

"La récente démarche d'exil d'un célèbre rocker a mis en avant l'importance du raisonnement fiscal dans les décisions d'établissement à l'étranger. Si ce point a été identifié, il serait sans doute erroné de focaliser tous les efforts là-dessus. Une démarche plus consensuelle et moins lourde à mettre en œuvre peut déjà produire de réels bénéfices, en attendant naturellement les réformes de fond."

Si tout le monde admire Halliday, ce n'est certainement pas pour cette dernière décison, bien au contraire. D'autant que pour la quasi-totalité (bien sûr, il y a quelques exceptions) de nos compatriotes créateurs à l'étranger, les questions fiscales n'ont joué aucun rôle dans leur décision.

Vous pouvez lire le détail des propositions ici :

http://www.debat2007.fr/blog/index.php?2007/01/10/344-comment-inciter-au-retour-les-francais-de-l-etranger

mais vous serez probablement plus intéressés par les commentaires.

Bien à vous.

Voir les commentaires

362 - Le monde techno de Bill

14 Janvier 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

"Technaute" exprime comme cela l'avenir selon Bill Gates...

"Connectivité, accessibilité et mobilité. À en croire Bill Gates et Microsoft, ce sont là les trois grands thèmes qui risquent de résumer l'année techno qui s'amorce présentement. Et tout indique que le géant du logiciel ait donné en plein dans le mille, puisque à peu près tous les fabricants d'appareils électroniques semblent se lancer dans cette direction au même moment."

Pour Bill, connectivité c'est le regroupement de toutes les possibilités en un seul logiciel-système. Justement ce qui sort de ses bureaux de recherche dans quelques jours.

Pour Bill, accessibilité, ce sera pour la fin de l'année "MediaSmart" dont j'ai déjà parlé dans la catégorie "NP".

Pour Bill, mobilité, c'est accéder à tous ses médias,où que l'on soit, à partir de son mobile, de son portable...

Vous pouvez lire l'article ici :

http://technaute.lapresseaffaires.com/nouvelles/texte_complet.php?id=81,12399,0,012007,1324137.html&ref=nouvelles

Demain, si rien ne vient bousculer ma programmation, je reviendrai sur une incompréhension majeure entre certains médias et les créatrices et créateurs à l'étanger.

Bien à vous.

Voir les commentaires

361 - Les nominés des "Negative Awards"

13 Janvier 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

Aucune créatrice ni aucun créateur à l'étranger parmi les nominés de cet anti-prix...

C'est "Swissinfo" qui nous donne les informations suivantes pour la sélection des non-candidats aux "Public Eye Awards" qui vont être prochainement décernés.

Ce sont deux associations, La Déclaration de Berne (sur le développement durable) et Pro Natura (protection de l'evironnement) qui, avec le concours de beaucoup d'ONG dans le monde, ont effectué la sélection.

Ont été "nominées", les entreprises suivantes.

1) Prix de l'irresponsabilité globale : le suédois IKEA pour ses mesures qui viseraient à le fisc. En note, le site signale que son fondateur arrive en tête des fortunes installées en Suisse.

Ainsi que, pour "manquements environnementaux et sanitaires auprès de leurs travailleurs en Afrique", Bridgestone/Firestone et Trafigura (énergie et métaux).

2) Prix de l'irresponsabilité nationale : trois sociétés suisses ont été retenues.

Il s'agit de Xstrata/Crédit suisse - "pour détérioration des conditions de vie des indigènes et de la faune" -, de Novartis - pour "arrêt de poduction de géénriques et cherté" d'un médicaent ontre le cancer" - et de Ruag - société natinale d'amement, pour "fabrication de munitions de petits calibres et de bombes à sous-munitions, ainsi que ses livraisons d'armes dans les régions de conflit et sa collaboration avec le groupe israélien IMI".

3) Prix de la responsabilié : trois entreprises sont nominées. La société d'Etat "Coop" l'est pour "sa contribution à l'environnement, notamment avec son offre en matière de produits bio".

"Eosta" est de son côté retenue "pour sa production éthique et son action dans le domaine du développement durable".

Enfin, "Marks & Spencer" est également proposé pour "sa politique en matière de commerce équitable et sa coopération avec les ONG".

Ni créatrice ni créateur à l'étranger en compétition pour les deux "anti-prix" qui seront remis le 24 prochain à Davos. Je m'en réjouis.

Demain... si rien d'essntiel par ailleurs, nous évoquerons l'analyse faite par Bill Gates du monde à venir. A bientôt.

Voir les commentaires

360 - Travailler en IRLANDE...

12 Janvier 2007, 23:03pm

Publié par GERARD

Un compatriote créateur en parle, et bien !

Laurent, spécialiste du recrutement, installé en Irlande depuis des années, parle du travail dans ce pays, pour "Studyrama".

Sa compétence, sa chaleur humaine et sa maintenant longue expérience - je l'avais rencontré lors de la réalisation de l'étude sur la question pour le Conseil économique et social (premier de mes Liens en haut à droite)" - en font un interlocuteur de choix, aussi bien pour les entreprises qui recrutent que pour les Françaises et les Français qui recherchent du travail et qui, dans nombre de cas, plus tard, deviendront créateurs à leur tour.

Pour ces derniers, voir l'annexe spciale Irlande du rapport évoqué ci-dessus.

Pour les conseils de Laurent, voir ici :

http://www.studyrama.com/article.php3?id_article=13496

Pour les jeunes : n'hésitez pas à parcourir l'ensemble du site, il est très bien fait.

A demain pour - sauf actualité brûlante -, pour les Prix des mauvaises entreprises... les "Negative Awards" qui vont être prochainement décernés à Davos !

 

Voir les commentaires

359 - NP en informatique

11 Janvier 2007, 23:07pm

Publié par GERARD

La période des grands shows de Microsoft et de Apple est favorable à l'annonce ou au lancement de nouveaux produits...

1) "Planet-Wifi" en annonce un certain nombre, ici :

http://www.planet-wifi.com/item.cfm?id=3697

et notamment le MediaSmart TV de HP.

2) "Prnewswire" présente le Full HD de salon de Marvell, là :

http://www.prnewswire.co.uk/cgi/news/release?id=187655

3) "Technaute" revient sur la téléphonie gratuite dans de nombreux cas. C'est ci-dessous :

http://technaute.lapresseaffaires.com/nouvelles/texte_complet.php?id=81,12399,0,012007,1323524.html&ref=nouvelles

4) Pour "Décideur", c'est le moteur anti-spam de Bit Defender qui est à l'honneur dans cet article :

http://communiques.infos-decideur.com/index.adml?h=58&code=INFOS_DECIDEUR&s=1222229141168360662272&s_f=17019

5) Pour "Bestofmicro", ce sont la nouvelle oreillette et le nouveau récepteur audio Bluetooth de Sony Ericsson qui sont présentés, là :

http://www.bestofmicro.com/actualite/20050-sony-recepteur-oreillette.html

6) C'est encore "Technaute" qui dévoile le nouvel "IPhone" d'Apple...

http://technaute.lapresseaffaires.com/nouvelles/texte_complet.php?id=81,12399,0,012007,1324104.html&ref=telecoms

Je mest "IPhone" entre guillemets car, apparemment, il y aurait une contestation en cours sur le nom qui serait déposé par ailleurs...

7) Et, dans un domaine complètement différent, "Radio-Canada" souligne l'intérêt présenté par un nouveau plastic biodégradable, ici :

http://www.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/2007/01/09/002-biomatera.shtml

Demain, sauf pression de l'actualité, nous parlerons du travail en Irlande.

Bien à vous.

Voir les commentaires

358 - D'autres portraits de Français à l'étranger

10 Janvier 2007, 23:00pm

Publié par GERARD

Tous ne sont pas nécessairement créatrices ou créateurs...

C'est une nouvelle émission pilotée par Hélène da Costa pour RFI qui, en deux petites minutes quotidiennes (ou presque), interroge des compatriotes établis hors de France sur leur parcours, leurs passions...

Dans les émissions récentes, on retrouve un artiste à Londres, un banquier en Chine, un Breton à Madagascar qui transmet la techonologie du sel de Guérande, une danseuse aux Etats-Unis, etc.

Ces très brefs entretiens peuvent être réentendus en se rendant sur le site de RFI ici :

http://www.rfi.fr/francais/actu/articles/085/article_48787.asp

Cela prend cependant un peu de temps...

Vous cliquez sur "écouter 2 minutes", un cartouche s'ouvre et vous propose deux logiciels de lecture (au lieu d'aller directement à celui que vous avez configuré pour...), puis c'est chargé.

En fin d'écoute, il vaut mieux fermer la petite fenêtre avant de passer à une autre écoute. Mais le condensé des réflexions donne de la force aux messages.

Bonne écoute à vous.

 

Voir les commentaires

357 - Recherche de témoignage

9 Janvier 2007, 23:05pm

Publié par GERARD

Selon la rumeur, la candidate Ségolène Royal aurait rencontré notre communauté en Chine...

Si cela a bien été le cas, je souhaiterais pouvoir faire écho des entretiens qu'elle a pu avoir avec nos compatriotes et des échanges qui auraient pu porter sur "La France et les Français à l'étranger" - et notamment en Chine - et, le cas échéant, plus spécifiquement, sur "Les créatrices et créateurs à l'étranger" - et particulièrement en Chine.

Si l'une ou l'un des lectrices et lecteurs de ce bloc-notes a participé à ces rencontres, je lui saurais gré de bien vouloir me communiquer toute information relative aux points et sujets ci-dessus.

Et je les en remercie vivement d'avance...

Mon adresse de messagerie figure en bas de cette page.

Chères amies, chers amis, à demain.

Voir les commentaires